Côte d’Ivoire : le MIDH en campagne pour encourager la déclaration des naissances

responsables MIDH
Par Mamadou Kane
Publié le 24 novembre 2017 à 08:00 | mis à jour le 15 avril 2018 à 14:18

Le Mouvement ivoirien des droits humains (MIDH) a lancé mercredi, au cours d’une conférence de presse à Abidjan un projet visant à encourager et soutenir la déclaration des naissances dans le département de Gagnoa et environs au centre ouest de la Côte d’Ivoire.

Le MIDH lance son projet d’appui à la déclaration des enfants à l’état civil

Dénommé « projet d’appui à la déclaration des enfants à l’état civil dès la naissance et délivrance des jugements supplétifs et à l’accès à la pièce d’identité », ce projet lancé par le MIDH vise, selon Sékongo Gnénéma, coordonnateur du projet, à promouvoir le droit à la nationalité et à l’identité des enfants à travers leur enregistrement à l’état civil dans les délais légaux. Et permettre également de développer une application informatique d’enregistrement des naissances qui va interconnecter les services d’état civil et les maternités.déclaration de naissance

Amon Dongo, directeur exécutif du MIDH, a indiqué par ailleurs que le projet va cibler cinq sous-préfectures de la région du Gôh à savoir Gagnoa, Bayota, Galébré, Ouragahio et Guibéroua. Cette zone est la plus affectée par là non-déclaration des naissances.

Poursuivant, M.Dongo a expliqué que dans la région du Gôh où le projet a été mis en œuvre, il a été enregistré 21.545 naissances. Sur ce nombre, seulement 9744 enfants ont été déclarés à l’état civil, ce qui a donné un taux de déclaration de 45,22%.


Au terme du projet ce sont près de 20.000 enfants de 0 à 13 ans qui bénéficieront d’extrait de naissance ou jugement supplétif



Articles les plus lus
01
Biz sur 7 : Actualité Show-biz d'Afrique
Vegedream au cœur d'un scandale: Sa femme l'accuse de violence
02
Biz sur 7 : Actualité Show-biz d'Afrique
Le beau geste de Carmen Sama envers Kedjevara