Afrique : 500 migrants clandestins sauvés par une opération d’ Interpol

Interpol - Migrants

L’Organisation internationale de la police criminelle, Interpol a annoncé jeudi avoir sauvé environ 500 migrants clandestins et arrêté 40 trafiquants présumés lors d’une vaste opération de police dans plusieurs pays de l’Afrique l’Ouest

500 migrants échappent à la traite des êtres humains

Une opération dénommée «épervier» menée simultanément entre le 6 et le 10 novembre au Tchad, Mali, Mauritanie, Niger et au Sénégal a permis à Interpol de sauver environ 500 migrants dont près de la moitié sont des mineurs.

Cette opération a permis également de mettre le grappin sur 40 trafiquants présumés qui seront poursuivis pour traite des êtres humains, travail forcé et exploitations d’enfants.

Selon Interpol, ces trafiquants sont accusés d’avoir forcé leurs victimes à s’adonner à des activités allant de la mendicité, le travail forcé, à la prostitution.

Par ailleurs l’Organisation de la police criminelle n’a pas communiqué sur les nationalités des 40 trafiquants ni sur les juridictions devant lesquelles ils devraient comparaitre.

Pour Yoro Traoré, inspecteur d’Interpol basé à Bamako au Mali, l’opération « épervier » a permis de procéder à plusieurs arrestations, également d’ouvrir un certain nombre d’enquêtes afin de perturber davantage les réseaux criminels impliqués dans la traite des êtres humains.