Mali : Menaka, un vrai mouroir pour les Casques bleus de la Minusma

Une patrouille de la Minusma à Menaka
Par Julien D
Publié le 24 novembre 2017 à 16:20 | mis à jour le 24 novembre 2017 à 16:49

Au Mali, les terroristes ont encore frappé. À Menaka dans le nord-est du pays, trois Casques bleus de la Minusma et un soldat malien ont trouvé la mort lors d’une attaque terroriste.

Trois Casques bleus trouvent la mort à Menaka

Nouveau bilan macabre pour les forces onusiennes de la Minusma et l’armée malienne employées dans la lutte contre le terrorisme dans le Nord-Mali. Ce vendredi 24 novembre, dans la région de Menaka, un détachement de la force de la Minusma a repoussé une attaque lors d’une opération conjointe avec les Forces armées maliennes (FAMa). Selon le communiqué de la Minusma, le bilan provisoire de cette attaque fait état de trois Casques bleus tués, plusieurs blessés dans un état critique, ainsi qu’un militaire malien tué. Le communiqué précise également la mort de plusieurs jihadistes.

La Mission des Nations unies au Mali est l’une des plus meurtrières qu’ait connu le département des Opérations de maintien de la paix de l’ONU. Dans le septentrion malien, la Minusma subit de fréquentes attaques de groupes armés terroristes. Cette partie du pays, tombée en 2012 sous la coupe des jihadistes, reste un véritable no man's land dans lequel s’enlisent les soldats de la paix.

En début de semaine, le responsable de la force onusienne, Christian Allavène dénonçait une collusion entre ces groupes terroristes et les groupes armés signataires de l’accord de l’Alger. Une attitude qui augmente le risque d’insécurité et met à mal le processus de paix. Pour l’instant, l’attaque n’a pas encore été revendiquée et les responsables de la mission de l’ONU n’ont pas donné non plus de précision.