Côte d'Ivoire : Candidat en 2020, le président Ouattara maintient le flou

Alassane Ouattara candidat en 2020 ?

Bien malin qui pourrait pronostiquer juste sur une éventuelle candidature d’Alassane Ouattara à la présidentielle de 2020. Interrogé par France 24, le président ivoirien est resté on ne peut plus évasif sur la question.

Présidentielle 2020, le président Ouattara botte en touche

Alors qu’il avait annoncé, debut janvier, sa retraite politique définitive au terme de son second mandat, Alassane Ouattara s’est prononcé sur son avenir politique en 2020. Mais l’ambigüité de la réponse du chef de l’Etat ivoirien n’est nullement passée inaperçue aux yeux des nombreux observateurs du paysage politique ivoirien. A la question de savoir s’il sera dans la course à sa propre succession en 2020, le président Ouattara a déclaré : « La constitution me permet d’être candidat, à priori je ne serai pas candidat, mais attendez 2020 pour avoir la réponse. »

Cependant, les supputations continuent d’aller bon train sur les bords de la lagune Ebrié. Eu égard aux récentes tensions qui ont prévalu entre Alassane Ouattara et Guillaume Soro, certains proches du président de l’Assemblée nationale indiquaient que le président ivoirien ambitionnait de rempiler pour un troisième mandat, raison pour laquelle il tenterait de faire ombrage à leur mentor qui n’a certes pas encore avoué ses projets pour 2020, mais dont les faits et gestes sont plus qu’évocateurs. Toutefois, le président Ouattara a annoncé lors de la même interview que « tout est rentré dans l'ordre » entre lui et son ancien Premier ministre.

Le président Alassane Ouattara sera-t-il candidat ou non en 2020 ? Quelle est la stratégie du numéro 1 ivoirien en restant évasif sur la question de sa candidature en 2020 ? Pour un proche du palais d’Abidjan, le président de la République entendait ainsi calmer les ardeurs de ceux de son camp qui se livre d’ores et déjà à une lutte de succession au sein du RHDP. D’autres voix appellent par ailleurs le président Ouattara à rester en poste jusqu’en 2035. Le suspens reste donc entier dans la capitale ivoirienne.