Côte d'Ivoire:Congrès du PDCI, vers une candidature de Duncan en 2020?

Daniel Kablan Duncan, probable candidat du PDCI pour 2020
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 30 novembre 2017 à 16:25 | mis à jour le 30 novembre 2017 à 16:25

Daniel Kablan Duncan pourrait être le candidat du PDCI-RDA à la présidentielle de 2020. Ce cas de figure pourrait être entériné lors du prochain congrès du vieux parti annoncé pour avril prochain.

L'heure a-t-elle (enfin) sonné pour Kablan Duncan ?

Henri Konan Bédié tient à faire d'un militant actif du PDCI le candidat du RHDP (coalition au pouvoir) pour la présidentielle de 2020. À cet effet, le vieux parti s'active d'ores et déjà pour être en pôle position à l'approche de ce scrutin crucial. Aussi, à l'image du Rassemblement des républicains (RDR), le Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI) a-t-il convié ses membres et autres militants à son 13e congrès annoncé pour avril prochain.

À cette occasion, le parti fondé par Félix Houphouët-Boigny mettra en place son commando pour amorcer le combat de 2020. D'autant plus que le slogan de l'ancien parti unique est « 2020, c'est pour nous ! » Aussi l'actuel président du parti Henri Konan Bédié pourrait en devenir le président d'honneur, tout comme Alassane Ouattara l'a fait pour le RDR. Jeannot Ahoussou Kouadio pourrait donc être promu au poste de président du parti. Il pourrait être secondé par Daniel Kablan Duncan, le vice-président ivoirien.

Toutefois, le PDCI entend également désigner son candidat à la prochaine présidentielle. Cependant, les cadres du PDCI, du RDR et d'autres membres du RHDP sont en négociations pour parvenir au parti unifié avant cette échéance. Selon ce schéma, Daniel Kablan Duncan pourrait être désigné candidat du PDCI, et partant, de la nouvelle entité politique pour la succession d'Alassane Ouattara. Le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly pourrait être son colistier pour occuper le poste de vice-présidence de la République. Longtemps resté dans l'ombre de Bédié et de Ouattara, Duncan pourrait être propulser sur le devant de la scène. Sa personnalité semble par ailleurs faire l'unanimité entre les deux leaders du RHDP.

Mais à un peu plus de deux ans de la présidentielle, beaucoup d'eau pourrait couler sous le pont, d'autant plus que des partis de l'opposition s'activent pour présenter leur candidat. Des proches de Guillaume Soro ne cessent, quant à eux, de l'inciter à annoncer sa rupture avec le camp présidentiel et à se porter candidat pour 2020.