Côte d’Ivoire : Les agents de Fraternité Matin interpellés par le gouvernement

Fraternité Matin

Le porte-parole du gouvernement ivoirien Bruno Koné a invité mercredi à Abidjan, après un Conseil des ministres, les agents Fraternité Matin qui exigeaient le départ de leur directeur général et sont adjoint, à faire preuve de responsabilité.

Les salariés de Fraternité Matin invités à faire preuve de responsabilité

Les travailleurs de Fraternité Matin sont invités à faire preuve de responsabilité. Le porte-parole du gouvernement Bruno Koné, par ailleurs ministre de la Communication, les a appelés mercredi après un Conseil des ministres à l’apaisement et leur a recommandé d’attendre que des décisions soient prises dans le cadre du plan de redressement adopté par le gouvernement

Mardi 5 décembre, les agents du journal d’Etat ont manifesté pour exiger le départ du directeur général Venance Konan et son adjoint Mohamed Saganogo, les accusant d'être les fossoyeurs de l'entreprise.

Le ministre a confirmé une rencontre dans les prochains jours avec les agents du journal gouvernemental, après des discussions entre ses émissaires et les syndicats des employés.

Le 16 novembre 2017, le gouvernement avait adopté un plan de redressement de Fraternité Matin qui sera soutenu par une subvention de 3,6 milliards de FCFA et un abandon des dettes vis-à-vis de l'Etat qui se chiffrent 5,5 milliards de FCFA. Ce plan comporte un volet social d’un coût de 1,4 milliard de FCFA.

Le journal d’Etat est confronté, depuis plus d'une decennie, à des difficultés financières. Le montant cumulé des pertes successives est estimé à environ neuf milliards de FCFA au 31 décembre 2016, selon le gouvernement.