Côte d’Ivoire : Bonaventure Kalou veut évincer Sidy Diallo de la FIF

Bonaventure Kalou

Sidy Diallo, le président de la FIF (Fédération Ivoirienne de Football) est critiqué par Bonaventure Kalou, l’ex-international footballeur ivoirien. Celui-ci a dénoncé mercredi, lors d’une conférence de presse, une mauvaise gestion du football ivoirien par Sidy Diallo et annonce des actions d’envergure pour sauver ce sport national.

Bonaventure Kalou annonce des actions d’envergure pour sauver le foot ivoirien

Bonaventure Kalou ne veut pas être témoin du suicide du football ivoirien. Il a décidé de lever la voix et prendre ses responsabilités pour sauver ce sport, le plus populaire du pays. Mercredi, devant les journalistes, il a tenu à mettre les mots sur ce mal qui ronge le football ivoirien avant d’annoncer des actions d’envergure pour le sauver.

Pour M. Kalou, il faut un véritable plan Marshall avec tous les acteurs du football pour le redynamiser.

Bonaventure Kalou a déploré le rang actuel de l’équipe nationale de football dans le classement mondial. De la 16e place mondiale, elle se retrouve aujourd’hui à la 161e place. « Les différents échecs des éléphants, dont le dernier en date, la non-qualification pour le mondial 2018 en Russie, est l’arbre qui cache la forêt », a martelé Bonaventure Kalou.

Selon l’ex-sociétaire de l’Asec Mimosas, le premier responsable de cet échec du football ivoirien est le président de la fédération ivoirienne de football (FIF), Sidy Diallo. « Ce n’est pas un président rassembleur. Il ne tend pas la main à ses adversaires. On ne peut pas diriger le foot en étant vindicatif et en ayant des problèmes avec tout le monde. Le football est un sport de cohésion. Nous n’avons donc pas besoin à la tête de la fédération de quelqu’un qui a une mauvaise vision pour le football ivoirien », a-t-il déclaré.

Bonaventure Kalou s'est proposé de rencontrer certains membres du football ivoirien afin de trouver des solutions pour arrêter l’hémorragie.