Énergies renouvelables : La Côte d'Ivoire et le Maroc obtiennent un soutien financier de la BAD

Énergies renouvelables - Côte d’Ivoire Maroc
Par Gary SLM
Publié le 11 décembre 2017 à 03:20 | mis à jour le 11 décembre 2017 à 03:30

Les secteurs des Énergies renouvelables en Côte d'Ivoire et au Maroc ont tous deux bénéficié d'un coup de pouce pour développer davantage leurs projets planifiés.

Énergies renouvelables, la Côte d'Ivoire et le Maroc encouragés par la BAD

La Banque africaine de développement (BAD) a approuvé des prêts d'un montant de 324 millions de dollars (soit 180 milliards de FCFA) pour soutenir des projets d'énergie renouvelable dans ces deux pays, qui devraient considérablement augmenter les sources d'énergie et maintenir la croissance économique sur la bonne voie.

Pour le Maroc, l'engagement de la Banque de 265 millions de dollars aidera à développer deux centrales solaires ( NOORM I et NOORM II ) pour un coût total de 2,048 milliards d'euros (2,3 milliards de dollars) d'une capacité cumulée de 800 MW dans le cadre d'un partenariat public-privé. ).

Les centrales solaires seront raccordées au réseau national et garantiront l'approvisionnement en électricité de plus de 2 millions de Marocains (environ 6% de la population du pays) et réduiront de manière significative les émissions de CO 2 .

Projet hydroélectrique en Côte d'Ivoire

Le projet de la Côte d'IvoireSingrobo-Ahouaty concerne la conception, la construction et l'exploitation d'une centrale hydroélectrique de 44 MW sur la rivière Bandama.

L'économie dynamique du pays exerce une pression sur l'approvisionnement en électricité, la demande devant augmenter de 8 à 9% par an.

Pour répondre à la demande nationale et régionale croissante, la Côte d'Ivoire a l'intention d'augmenter de manière significative sa capacité de production, y compris l'hydroélectricité.

La BAD a noté que l'approbation des deux projets souligne son intérêt pour les Énergies renouvelables en Afrique.


Cette année, les investissements de la Banque contribueront à 1,4 GW de capacité de production supplémentaire exclusivement à partir de sources d'énergies renouvelables, a-t-il noté.

Le président de la BAD, Akinwumi Adesina, a déclaré: "Ces approbations démontrent une fois de plus le leadership de la Banque en matière d'énergie renouvelable en Afrique".

"Ces projets seront essentiels à la réalisation des contributions nationales déterminées par les pays au titre de l'Accord de Paris. Je crois que cela envoie un message fort en avance sur le Sommet One Planet sur le climat la semaine prochaine à Paris ", a ajouté Adesina.