Cameroun : Crise anglophone, Issa tchiroma annonce la mort de quatre gendarmes dans une attaque

Issa Tchiroma
Par Mamadou Kane
Publié le 19 décembre 2017 à 13:48 | mis à jour le 19 décembre 2017 à 15:55

Le Cameroun ne finit plus de compter ses morts dans sa région dite anglophone. Issa Tchiroma, ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement camerounais a annoncé lundi 18 décembre, la mort de quatre gendarmes, tués par des séparatistes dans le sud-ouest du pays.

Issa Tchiroma remonté contre les séparatistes après la mort de quatre gendarmes en zone anglophone

Le nombre de mort du côté des forces de défense et de sécurité camerounaises ne cesse d’augmenter de jour en jour. Le ministre camerounais de la Communication, Issa Tchiroma a annoncé lundi, lors d’une conférence de presse, la mort de quatre gendarmes.

Ces soldats ont perdu la vie dans une attaque menée par des sécessionnistes présumés dans la localité de Kembong, dans le département de la Manyu, au sud-ouest du Cameroun, en région anglophone.

Cette attaque traitée par M.Tchiroma de «lâche, sporadique, menée à visage couvert et usant de perfidie », porte à 15 le nombre d’éléments des forces de défense et de sécurité tués dans la région anglophone du Cameroun.

Les soldats camerounais avaient repoussé, vendredi, une attaque des séparatistes, qui avaient subi de lourdes pertes, selon le gouvernement, dans le même département.

Notons que depuis 2016, le Cameroun est en proie à une crise socio-politique aux allures sécessionnistes dans sa région sud-ouest.


Les commentaires
Prochainement disponible...