Côte d'Ivoire : Lobognon intercède pour les prisonniers pro-Gbagbo

Alain Lobognon intercède pour les prisonniers pro-Gbagbo
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 26 décembre 2017 à 16:55 | mis à jour le 26 décembre 2017 à 16:55

Alain Lobognon ne manque aucune occasion pour appeler le régime Ouattara à poser un acte fort dans le cadre de la réconciliation nationale. Pour la Noël, le député de Fresco plaide pour la libération des prisonniers pro-Gbagbo.

La prière d'Alain Lobognon pour la Côte d'Ivoire

Passé le temps de la rébellion, Alain Lobognon veut emboiter le pas au président de l'Assemblée nationale Guillaume Soro pour oeuvrer à la réconciliation en Côte d'Ivoire. Aussi, l'ex-ministre des Sports a-t-il pris son bâton de pèlerin pour prêcher, à travers les réseaux sociaux, le pardon et le dépassement de soi. À l'occasion de la Nativité, le Parlementaire a eu une pensée spéciale pour les centaines de prisonniers pro-Gbagbo, dont Simone Gbagbo, qui croupissent encore dans des geôles en Côte d'Ivoire.

Ainsi qu'il l'a tweeté, ce lundi : « En ce jour de Noël 2017, je partage le chagrin de toutes les familles qui attendent comme cadeau divin, la libération des leurs, détenus depuis la fin de la crise postélectorale de 2011. » Avant d'ajouter : « Que l’Enfant Jésus intercède pour la Côte d’Ivoire ! »

Cette prière du député de Fresco est inscrite dans la droite ligne tracée par le PAN à la rentrée parlementaire du 3 avril dernier. Car depuis, Soro et ses compagnons ne cessent d'interpeller le régime d'Alassane Ouattara sur la question de la réconciliation nationale. « La classe politique en Côte d'Ivoire doit se surpasser, faire son mea-culpa et abandonner les intérêts égoïstes, qui favorisent la fausse vision d’un pays déjà réconcilié. Noël 2017 est une autre chance à saisir », a-t-il martelé.


Notons que plus de 300 personnalités proches de l'ancien président Laurent Gbagbo croupissent en prison depuis la fin de la crise postélectorale qui a officiellement fait 3000 morts. Pourtant, au terme d'une enquête indépendante, des personnes issues des deux camps ont été épinglées dans les différentes tueries. Cependant, les pro-Gbagbo sont les seuls à être poursuivis, tandis que les pro-Ouattara bénéficient d'une certaine immunité. La recette de M. Lobognon pourrait donc permettre de faire table rase du passé et décrisper un tant soit peu le climat sociopolitique ivoirien.