Côte d'Ivoire : Soro à Bouaké pour le Nouvel An, son camp divisé

Guillaume Soro annoncé à Bouaké

Guillaume Soro a décidé de célébrer le Jour de l'An à Bouaké, l'ancien fief de la rébellion qu'il a dirigée. Cependant, son camp affiche une certaine division à l'approche de la présidentielle de 2020.

Guillaume Soro face au défi de 2018

Le temps de la rébellion est passé, mais Guillaume Soro n'a pour autant pas coupé avec la population de Bouaké, ville où il s'était établi alors qu'il dirigeait le Mouvement patriotique de Côte d'Ivoire (MPCI) devenu par la suite Forces nouvelles (FN). Aussi, à la faveur du Nouvel An, le président de l'Assemblée nationale entend-il se rendre dans la deuxième ville de Côte d'Ivoire dès le « 1er janvier 2018 pour fêter avec ses parents ». Il offre par ailleurs un méga concert gratuit à la place du Palais du carnaval le lendemain.

À cet effet, Issa Doumbia et Idrissa Maïga, deux de ses collaborateurs se sont rendus sur place pour rencontrer les chefs traditionnels et les chefs de communauté afin de peaufiner l'organisation des manifestations à venir.

Cependant, à l'approche de 2020, la galaxie Soro est en train de se cliver de plus en plus. D'une part, ceux qui incitent Soro à se porter candidat pour la présidentielle de 2020, dont le porte-voix est l'honorable Soro Kanigui, et de l'autre, ceux qui lui demandent de faire profil bas face au président Alassane Ouattara, le député Abel Djohoré en fait effectivement partie. Une rencontre privée a par ailleurs été tenue à la résidence du chef du parlement afin de passer en revue toutes les éventualités.

Les observateurs s'interrogent toutefois sur le rapport que l'ancien patron de la rébellion entretiendra avec les ex-combattants démobilisés lorsqu'il sera dans le Gbêkê, car ceux-ci continuent de réclamer leur prime Ecomog à l'instar de leurs anciens frères d'armes intégrés à l'armée ivoirienne.