Zimbabwe : Retraite dorée, Mugabe a su négocier son départ

le Président Robert Mugabe
Par Timothée Jean
Publié le 29 décembre 2017 à 18:59 | mis à jour le 29 décembre 2017 à 18:59

Poussé à la sortie par l'armée, le Président Robert Mugabe a été contraint de démissionner en échange d’une retraite confortable. Maisons de luxe, voitures de luxe, voyages en avion privé, personnel à disposition… tous seront financés par le nouveau plan de retraite dévoilé ce vendredi par le Gouvernement zimbabwéen.

Mugabe a quitté le pouvoir, mais avec un beau plan de retraite

Le mois dernier, le président Robert Mugabe a été contraint de quitter le pouvoir suite à une pression de l’armée. Le 21 novembre, l’ancien homme fort du Zimbabwe et de la Zanu-PF qui s’était obstiné à ne point céder à la poussée militaire, a fini par craquer en se démettant de ses fonctions, selon une annonce du président de l'Assemblée nationale.

Il a signé sa démission en échange de l’immunité, la sécurité, le salaire, mais aussi d’une confortable retraite après plus de trente ans d’un implacable règne. Ce jeudi, le nouveau président Emmerson Mnangagwa a dévoilé un nouveau plan de retraite destiné aux anciens dirigeants. Ce plan fait état de mesures très généreuses, même si aucun montant n'a été révélé.

Le président Mugabe va bénéficier de trois véhicules, une Mercedes Benz S 500 ou une berline équivalente, un véhicule tout-terrain et un pickup, à remplacer tous les 5 ans, le carburant aux frais du gouvernement, une équipe d’au moins 20 salariés, dont six gardes du corps, tous rémunérés par l'État zimbabwéen, un passeport diplomatique, une maison meublée à Harare... tous ces avantages pour permettre à l'ancien président âgé de 93 ans de pouvoir continuer à vivre la belle vie.


L'ancien chef de l'État est donc le premier bénéficiaire de ces mesures et sa retraite dorée devrait faire des envieux. Toutefois, ses partisans se réjouissent de cette nouvelle.






Articles les plus lus