CIV - BF : CEDEAO, Jean-Claude Brou sur les "ruines" de Ouagadougou

Jean-Claude Brou chez le président Roch Kboré
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 09 mars 2018 à 09:28 | mis à jour le 09 mars 2018 à 11:35

La mission de Jean-Claude Brou à la tête de la Commission de la CEDEAO ne sera pas de tout repos. C'est du moins ce que présagent les événements qui ont cours dans la sous-région. Car, au lendemain de sa prise de fonction, un attentat terroriste a frappé Ouagadougou. L'ancien ministre ivoirien s'est donc rendu au Faso pour soutenir ce peuple meurtri.

Les compassions de Jean-Claude Brou aux victimes de l'attentat de Ouagadougou

Le vendredi 2 mai dernier, le Burkina Faso a été frappé par une attaque terroriste revendiquée par Iyad Ag Ghali. En effet, les combattants du GSIM, groupe dirigé par ce jihadiste malien, ont lancé l'assaut sur l'état-major des armées et l'ambassade de France. À en croire, la procureure de la République Maïza Sérémé, le bilan officiel de cette attaque fait état de 8 terroristes et 8 militaires tués, 85 blessés et d'importants dégâts matériels.

Mais bien plus encore, les Burkinabè sont encore sous le choc et la psychose devient de plus en plus grandissante au pays des hommes intègres. Régulièrement visée par des attaques terroristes ces dernières années, la population ne sait véritablement plus à quel saint se vouer. Une cérémonie d'hommage aux militaires tombés lors de l'attaque a par ailleurs été organisée, ce mercredi, dans la capitale burkinabè.

Ne pouvant rester indifférent à cette difficile épreuve que traverse le Faso, Jean-Claude Brou s'est rendu à Ouagadougou pour apporter son soutien à ce peuple. Alors qu'il venait à peine de prendre fonction à Abuja, en remplacement du Béninois Marcel de Souza, le nouveau président de la Commission de l'Union africaine s'est rendu au palais de Kosyam, où il a été reçu en audience par le président Roch Marc Christian Kaboré.

Il a alors indiqué au président burkinabè qu'il est venu « apporter toute sa solidarité au peuple et au gouvernement burkinabè consécutivement aux attaques terroristes dont le pays a été l’objet ». L'ex-ministre ivoirien de l'Industrie et des Mines a par ailleurs annoncé, au nom de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), qu'il apporte un soutien financier de plus de 130 millions de FCFA aux victimes. Le ministère burkinabè de la Défense qui a été très affecté par l'attaque de l'état-major n'a également pas été oublié par l'hôte du jour.

À noter que le Burkina Faso est sous une menace terroriste ces derniers temps. En janvier 2016, le Splendid Hôtel et le restaurant-café Cappuccino ont été attaqués par des jihadistes. Ces hommes sans foi ni loi ont récidivé en frappant la terrasse Aziz Istanbul de Ouagadougou en août 2017. De même, les attaques terroristes au nord du pays, dans la province du Soum, ne se comptent plus.


Aussi, face à cette recrudescence des attaques, Jean-Claude Brou a annoncé la mise en place du mécanisme d'alerte de la CEDEAO afin d'anticiper sur ce genre d'attaques et assurer la sécurité des personnes et des biens dans la sous-région ouest-africaine. L'opérationnalisation du G5 Sahel pourra assurément permettre de combattre efficacement ces groupes terroristes qui ont mis la vaste région du Sahel sous leur coupe.