Côte d'Ivoire: Guillaume Soro, l'ancien fesciste devenu PAN, au Canada

Guillaume Soro au Canada pour une réunion de l'APF

Guillaume Soro s'est envolé pour le Canada afin de prendre part à la 44e session annuelle de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie. Son statut d'ancien fesciste n'a nullement été un obstacle pour le PAN, là où certains de ses anciens camarades syndicalistes ont eu maille à partir avec les autorités canadiennes,

Guillaume Soro à la session de l'AFP au Canada

À la tête d'une forte délégation de Parlementaires ivoiriens, Guillaume Soro séjourne en terre canadienne depuis le 2 juillet dernier. Ce voyage du Président de l'Assemblée nationale ivoirienne s'inscrit dans le cadre des assises de l'Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF). Premier vice-président de cette institution parlementaire internationale, Guillaume Kigbafori Soro est en passe d'en devenir le président.

Par ailleurs, la 44e session annuelle de l'AFP, qui se tiendra du 5 au 10 juillet, portera sur le thème : « Les bonnes pratiques des Parlements à l’ère du numérique ». À cette session, chacun des chefs de Parlement partagera ses expériences et les bonnes pratiques en matière de représentativité de la société civile au sein de l'institution qu'il dirige dans son pays.

Notons que le Bureau de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie se réunit au moins deux fois par an. Sa réunion d’été précède de quelques jours la session de l’Assemblée plénière. Les décisions du Bureau sont, pour la plupart d’entre elles, soumises à cette assemblée. La réunion d’hiver se tient, le plus souvent, entre les mois de décembre et février. Elle conduit, en général, à l’adoption de déclarations.

Cependant, la présence de Soro Guillaume, ancien secrétaire général de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d'Ivoire (FESCI) de 1995 à 1998, attire davantage l'attention, dans la mesure où Martial Ahipeaud, le tout-premier responsable du plus puissant syndicat estudiantin ivoirien, a été arrêté à l'aéroport de Montréal par la police canadienne et expulsé du Canada sous prétexte qu'il a appartenu à la FESCI qui est perçue dans ce vaste pays nord-américain comme une organisation terroriste.

Si tel est le cas, pourquoi avoir autorisé un autre responsable de ce syndicat à séjourner au Canada, alors que les autres sont traqués ? Quoi qu'il en soit, Guillaume Soro n'est pas à son premier voyage dans ce pays. Il regagnera Abidjan avec sa délégation, le 12 juillet prochain.