Côte d'Ivoire: La guerre PDCI - RHDP se deporte à l'Assemblée nationale

Mme Camara Kinaya Juliette, députée Pdci a dit non à Amadou Soumahoro
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 09 mai 2019 à 12:50 | mis à jour le 09 mai 2019 à 13:02

La gueguerre entre le Parti democratique de Côte d'Ivoire (PDCI-RDA) et son ex-allié du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) est encore très loin de connaître un denouement. C'est du moins ce qui ressort de la crise qui secoue le Parlement ivoirien ces derniers temps.

Deux députés PDCI-RDA déclinent leur nomination au Bureau de l'Assemblée nationale

Mesdames Camara Kinaya Juliette, députée de la circonscription électorale de Katiola, Fronan et Timbé commune et sous-préfecture; et Anigo épse Attoungbré Affoué, députée de la circonscription de Brobo, Mamini et Bouaké sous-préfecture, toutes deux membres du Groupe parlementaire Pdci-Rda, ont décliné la proposition du président de l’Assemblée nationale de les nommer au sein du bureau formé en début de semaine.

Proposées pour occuper les postes respectifs de Vice-présidente et Secrétaire dans le nouveau bureau de l'Assemblée nationale, les deux élues du Pdci-Rda ont opposé un refus poli au Président de l'Institution, l'honorable Amadou Soumahoro. "Je constate que contrairement à la pratique parlementaire, le Groupe parlementaire Pdci-Rda auquel j'appartiens n'a pas été consulté ou n'a pas donné son agréement à la proposition de nomination que vous me faites", a signifié Mme Kinaya à M. Amadou Soumahoro.

Partant de ce constat, la candidate malheureuse aux élections régionales dans le Hambol, a instruit le successeur de Guillaume Soro à la tête de l'hémicycle de bien vouloir se référer au Pr Maurice Kakou Guikahué en vue du rétablissement du dialogue dans "l'intérêt superieur de la nation". Avant d'ajouter "Pour l'instant, je suis donc dans l'obligation de ne pas donner une suite favorable à votre proposition de me nommer au sein du Bureau de l'Assemblée nationale", a écrit l'honorable Kinaya à Amadou Soumahoro.

La mise en place du bureau de l'Assemblée nationale, le 06 mai dernier, s'est déroulée dans un climat de tension entre députés de l'opposition et ceux du Rhdp. Les députés membres des groupes parlementaires Pdci-Rda, Vox Pouli et Rassemblement avaient manifesté bruyamment leur refus de prendre part au vote pour la mise en place de l'organe directeur du Parlement ivoirien.

La veille du vote, le 05 mai 2019, dans un communiqué signé de son secrétaire exécutif en chef, le Pr Maurice Kakou Guikahué, le plus vieux parti de Côte d'Ivoire avait déjà prevenu qu'il ne siégerait pas dans ce bureau. Tirant motif de ce que les discussions entre pouvoir et opposition au sujet de la mise en place du bureau avaient accouché d'une souris.