Burkina Faso : Libération des 4 otages, le rôle joué par la France

Au Burkina Faso, les quatre otages ont été libérés
Par K. Richard Kouassi
Publié le 10 mai 2019 à 17:13 | mis à jour le 10 mai 2019 à 17:13

Au Burkina Faso, les quatre otages enlevés le 1er mai 2019 dans le Nord du Bénin ont été libérés ce vendredi 10 mai. Le président burkinabè a salué "l'intervention militaire conjointe" entre son pays et la France.

Le soutien de la France au Burkina Faso

Les quatre otages qui avaient subi un rapt le mercredi 1er mai 2019 sont désormais libres. Le président du Burkina Faso a livré un message à travers lequel il "salue la libération de quatre otages, dont les deux enseignants français, enlevés le 1er mai dans le Nord du Bénin, une Américaine et une Sud-coréenne".

Roch Marc Kaboré s'est félicité de "l'intervention militaire conjointe qui a permis d'atteindre ces objectifs traduit notre engagement à lutter contre les forces du mal". Le chef d'Etat du Burkina Faso n'a pas manqué de présenter ses "condoléances et celle du peuple burkinabè, au gouvernement français et aux familles des deux soldats qui ont été tués au cours de l'opération".

L'opération qui a abouti à la libération des otages a bénéficié de l'appui militaire de la France. Elle a été menée dans la nuit de jeudi à vendredi dans la partie nord du Burkina Faso. Selon le chef d'Etat-major français, le général Lecointre, "cette opération audacieuse" a été conduite grâce à la "mobilisation des moyens de Barkhane, l'implication des forces burkinabè et le soutien américain en renseignement".

Le maître Alain Bertoncello et le maître Cédric de Pierrepont, tous les deux officiers-mariniers des forces spéciales françaises, ont trouvé la mort au cours de l'opération. "C'est avec émotion et tristesse que j'adresse mes pensées aux familles des deux militaires décédés, à leurs proches, à leurs frères d'armes et à l'ensemble des commandos marine", a déclaré la ministre française des Armées, Florence Parly dans un communiqué.

"Morts pour la France, cette nuit au Burkina Faso, les commandos marine Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello ont sacrifié leur vie pour sauver celle de 4 otages, désormais libres. Je pense à leurs familles, à leurs frères d’armes. Toute la Nation s’incline devant leur courage", a-t-elle ajouté sur son compte Twitter.



Articles les plus lus