Foot : Yannick Bolasie prend une décision radicale contre le racisme

L'international congolais ne veut pas être victime de cette discrimination en Europe.

Yannick Bolasie fuit la Russie pour racisme.
Par Ange Atangana
Publié le 10 août 2019 à 14:00 | mis à jour le 10 août 2019 à 14:01

L'attaquant congolais Yannick Bolasie a fait un choix pour éviter d’être victime de racisme. Le joueur évolue à Everton, club de première division anglaise.

Yannick Bolasie ne veut pas être victime de racisme.

Non désiré par son club Everton (D1 anglaise), Yannick Bolasie est convoité par le club russe CSKA Moscou. Si son club veut se séparer de lui, la destination russe n’intéresse guère l'attaquant congolais (RDC).

Yannick Bolasie l’a en effet fait savoir sur son compte Twitter. Le joueur de 30 ans craint en effet d’être victime de racisme en Russie. Dans son tweet, l’international congolais (35 sélections/9 buts) fait référence au traitement reçu il y a quelques jours par le Brésilien Malcom. « Pas avec le traitement réservé à Malcom », a écrit le Congolais sur le réseau social.

Arrivé du FC Barcelone, Malcom a été victime de racisme venant des supporters du Zénith Saint-Pétersbourg, son nouveau club. Dans une banderole, les supporters reprochaient à leurs dirigeants de ne pas respecter la tradition du club, à savoir ne pas recruter les joueurs de couleur. Aux dernières nouvelles, le message raciste des supporters est passé, puisque les dirigeants du Zénith n’excluent pas de vendre leur recrue brésilienne.


Si la Russie est une piste à écarter pour Yannick Bolasie, le Léopard pourrait prendre la destination de la Turquie. Le Besiktas (D1 turque) courtise l'attaquant. Il n’entre pas dans les plans de Marco Silva, l’entraîneur d’Everton. Le Congolais a d'ailleurs été prêté à deux clubs la saison passée (Aston Villa et Anderlecht).



Facebook
Twitter
email
Whatsapp