Titrologie ou revue de presse ivoirienne du mercredi 16 octobre 2019

Titrologie ou revue de la  presse ivoirienne du mercredi 16 octobre 2019
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 16 octobre 2019 à 08:55 | mis à jour le 16 octobre 2019 à 08:55

Titrologie. L’arrestation manquée de Guillaume Soro en Espagne et les réactions qui s'en sont suivies dominent largement les Unes des journaux ivoiriens, dans leurs parutions du mercredi 16 octobre 2019.

Titrologie: Guillaume Soro et ses proches accusent, Ouattara et le gouvernement se défendent

La polémique née de l’arrestation manquée de l’ancien chef du Parlement ivoirien suscite de vives réactions au sein de la classe politique ivoirienne. Bien évidemment, le groupe parlementaire Rassemblement dont est membre le député de Ferké, n’est pas resté à l’écart.

"Le groupe parlementaire dénonce les violations des droits de l’ex-PAN », écrit à sa manchette le confrère Générations Nouvelles. « Le groupe parlementaire Rassemblement va saisir des missions diplomatiques », informe pour sa part le Nouveau Reveil.

Pour Notre voie, cette sortie des députés proches de Guillaume Soro, met dos au mur le président Alassane Ouattara et son gouvernement. « Des députés coincent le régime Ouattara », pointe le confrère à sa Une.

Réagissant aux accusations de l’ancien chef du Parlement ivoirien, le gouvernement ivoirien a formellement nié les allégations de Guillaume Soro. Et ce sont les quotidiens proches du Parti d’Alassane Ouattara qui en font largement l’écho.

« Prétendue arrestation manquée de l’ex-PAN : le ministère des Affaires Etrangères fait des précisions », peut-on lire à la Manchette de l’Expression. « Le gouvernement dément les affabulations de l’ex PAN », écrit pour sa part le Patriote. Qui ne manquera pas de critiquer sévèrement.

Guillaume Soro, à en croire le confrère, est un « jeune homme amnésique », incapable d'être reconnaissant des bienfaits du président Ouattara . « Face à la Justice Française et burkinabè : Soro a été sauvé 2 fois par Ouattara », rappelle le confrère à l’opinion. Le Mandat, également proche du RHDP, fait, quant à lui, l’écho du témoignage d’un agent d’Interpol.


Malgré tout, Guillaume Soro semble déterminé à faire éclater la vérité et ce n’est pas Le Sursaut qui dira le contraire. A sa manchette, le confrère revient sur des déclarations de Guillaume Soro. « Les sorciers seront découverts ».

Et le confrère d’ajouter: « La vérité est tranquille ! C’est le mensonge qui fait de la publicité ». Autre sujet qui aura intéressé la presse ivoirienne, c’est l’affaire Laurent Gbagbo-Blé Goudé contre la procureure Fatou Bensouda, devant la Cour pénale internationale (CPI).



Facebook
Twitter
email
Whatsapp