Titrologie : Revue de la presse ivoirienne du 11 janvier 2020

Titrologie : Revue de la presse ivoirienne du  11 janvier 2020
Par K. Richard Kouassi
Publié le 11 janvier 2020 à 08:00 | mis à jour le 11 janvier 2020 à 08:23

La titrologie ou la revue de la presse ivoirienne du samedi 11 janvier 2020 revient largement sur la reprise du dialogue politique entre le gouvernement et l'opposition. L'affaire Guillaume Soro occupe également un pan de l'actualité de notre pays à travers l'intervention d'Amnesty International, remarque-t-on à la lecture des journaux.

Titrologie, Amnesty International épingle Ouattara

Dans sa parution du samedi 11 janvier 2020, Le Nouveau Réveil, nous apprend qu'après la reprise du dialogue politique, le pays va vers "une réforme totale" de la Commission électorale indépendante (CEI). Cette position est partagée par Maurice Kakou Guikahué, le secrétaire exécutif en chef du Parti démocratique de Côte d'Ivoire. "Nous sommes convaincus qu'on va arriver à une CEI consensuelle", a déclaré ce proche collaborateur d'Henri Konan Bédié. Le journal proche du PDCI fait des révélations sur l'affaire de "l'adolescent retrouvé mort dans le train d'atterrissage" et cherche à savoir si l'enfant avait des complices à l'aéroport d'Abidjan.

À propos de la reprise du dialogue politique, Le Matin, laisse entendre que "le PDCI jure de ne plus claquer la porte". Notre confrère précise que "Guikahué, le "capitaine courage" recule". Dans sa titrologie, le média qui défend les intérêts du pouvoir note qu'à l'occasion de la cérémonie d'hommage à Alassane Ouattara dans le Gôh, les populations promettent "un séjour exceptionnel" au Premier ministre Amadou Gon Coulibaly.

Dans sa titrologie, L'Inter, dévoile les "vérités jamais dites d'un prêtre" sur la situation sociopolitique en Côte d'Ivoire. "Avant d'accuser les évêques, que chacun fasse une introspection...", a clamé l'homme de Dieu. Le journal indépendant met en exergue des propos de Maurice Kakou Guikahué sur la reprise du dialogue politique. "Quelle que soit la situation, on ne sortira pas du dialogue", a promis ce cadre du plus vieux parti politique de Côte d'Ivoire. Depuis Daoukro, Henriette Konan Bédié sort de son silence et clame : "Mon mari n'est pas xénophobe."


Hamed Bakayoko fait une recommandation aux chefs militaires à la Une de Le Patriote, de ce jour. "Protégeons notre pays de toutes menaces en 2020", a affirmé le ministre d'Etat, ministre de la Défense. Pour sa part, Soir Info, explique qu'Amnesty International est déchainé contre les autorités ivoiriennes dans l'affaire Guillaume Soro. Le journal révèle ce que "Wattao préparait " avant son décès aux Etats-Unis.