Décès de Pierre Nkurunziza : IBK évoque une "énorme perte"

Ibrahim Boubacar Keita pleure Pierre Nkurunziza
Par K. Richard Kouassi
Publié le 10 juin 2020 à 18:07 | mis à jour le 10 juin 2020 à 18:07

Pierre Nkurunziza est décédé le lundi 8 juin 2020 à la suite d'un arrêt cardiaque. Le président burundais était au pouvoir depuis 2005. Suite à son décès, Ibrahim Boubacar Keita (IBK), chef d'État de la République du Mali, a adressé un message de condoléances au peuple burundais. Il s'est exprimé dans un communiqué publié le mercredi 10 juin.

Ibrahim Boubacar Keita pleure Pierre Nkurunziza

Le décès de Pierre Nkurunziza , survenu le lundi 8 juin 2020, a été annoncé le mardi, dans un communiqué émanant de Prosper Ntahorwamiye, le secrétaire général du gouvernement et porte-parole du gouvernement. L'ancien président du Burundi a poussé son dernier souffle à l'Hôpital du Cinquantenaire de Karusi, après avoir été victime d'un arrêt cardiaque. "Dans l’après-midi du lundi, son état de santé a brusquement changé avec un arrêt cardiaque. Une réanimation immédiate a été entreprise par une équipe multidisciplinaire des médecins pendant plusieurs heures avec une assistance cardiorespiratoire. Malgré une prise en charge intense, continue et adaptée, l’équipe médicale n’a pas pu récupérer le patient", affirme le secrétaire général du gouvernement dans une note.

Ibrahim Boubacar Keita a tenu à exprimer sa compassion au peuple burundais en cette période douloureuse. "C’est avec une profonde tristesse que j’ai appris le décès de Son Excellence Monsieur Pierre Nkurunziza, président de la République de Burundi, le lundi 8 juin 2020 à l’âge de 55 ans, à l’hôpital du Cinquantenaire de Karuzi (Burundi)", a laissé entendre le chef d'État malien dans un communiqué officiel. IBK a indiqué que la "disparition de Monsieur Nkurunziza constitue une perte énorme pour le peuple burundais tant l’homme aura marqué la vie politique de Burundi".


Le président malien, "en cette douloureuse circonstance", a exprimé ses "condoléances les plus attristées" au nom du gouvernement, du peuple du Mali et en son nom propre. Un deuil national de 7 jours a été décrété au Burundi depuis le mardi 9 juin 2020.






Articles les plus lus