Titrologie du 29 juillet: "Gbagbo veut son passeport, doute au RHDP"

titrologie du 29 juillet 2020 : Gbagbo demande son passeport, le RHDP dans le suspense
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 29 juillet 2020 à 09:08 | mis à jour le 29 juillet 2020 à 09:25

Titrologie. La réforme de la Commission électorale indépendante et la question du retour en Côte d’Ivoire de l’ex-chef d’Etat Laurent Gbagbo sont les deux actualités qui ont été largement relayées par la presse ivoirienne, en ce mercredi 29 juillet 2020.

Titrologie ou revue de presse du mecredi 29 juillet 2020

« Pour son retour en Côte d’Ivoire, Gbagbo prend les choses en mains », titre le Quotidien d’ Abidjan. « Ce qu’il a fait hier», ajoute le journal. Selon son avocat, Me Habiba Touré, l’ancien président ivoirien a introduit auprès de l’ambassade de Côte d’Ivoire en Belgique, une demande d’établissement de son passeport pour éventuellement regagner son pays, après 9 ans d'absence due à ses démêlés avec la CPI.

« Gbagbo exige son passeport ordinaire », pointe le Temps qui fait cas de la détermination du fondateur du Front populaire ivoirien de « regagner son pays ».

« Gbagbo prépare son retour à Abidjan », titre le Nouveau Réveil. Et le Nouveau Courrier d’ajouter: « Ouattara est tombé dans le piège de Gbagbo ». Outre la question du retour en Côte d’Ivoire de Laurent Gbagbo, la presse s’est également intéressée à l'actualité du chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara dont le parti, le RHDP, tente d'obtenir la renonciation à son engagement de ne pas rempiler pour un troisième mandat présidentiel.

« RHDP : Le Conseil politique plébiscite Ouattara aujourd’hui », informe l’Essor. « Ouattara met fin à toutes les supputations aujourd’hui », informe pour sa part L'Expression. « Toute la Côte d’Ivoire retient son souffle ! », s’exclame Le Rassemblement.

"Cissé Bacongo clôt le débat" sur l'éligibilité du président Alassane Ouattara, se réjouit Le Patriote. « Curieux, l’éligibilité ou non du président Ouattara constitue la seule offre politique de l’opposition », rétorque à la Une de L'Intelligent d’Abidjan, l’ancien ministre de l’Enseignement supérieur.

Il y a quelques années en arrière, Cissé Bacongo déclarait que la constitution de novembre 2016 empêchait Ouattara de rempiler pour un troisième mandat.

« Des bouleversements annoncés à la CEI », informe Notre Voie. Le journal fait en effet référence à la dernière rencontre entre Hamed Bakayoko, le Premier ministre par intérim, et des ambassadeurs étrangers.


Laquelle rencontre qui a été sanctionnée par l’annonce de la reprise des élections au sein de toutes les Commissions électorales locales (CEL).

« Le gouvernement accepte la reprise des élections dans les CEI locales », confirme le Matin. « Les diplomates désavouent l’opposition », relève Le Patriote.