Titrologie du 9 mars 2021 : « Bouleversement au sommet de l'Etat »

Titrologie du 9 mars 2021
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 09 mars 2021 à 07:45 | mis à jour le 09 mars 2021 à 08:53

La Titrologie du 9 mars 2021 fait un large écho des résultats des élections législatives tenues le samedi dernier. Dans la presse ivoirienne du jour, alors que le pouvoir ivoirien jubile d'avoir réalisé une véritable razzia à travers la Côte d'Ivoire, l'opposition crie à la fraude et réclame la vérité des urnes. C'est dans cette atmosphère qu'Alassane Ouattara nomme des intérimaires à la Primature et à la Défense pour suppléer au Premier ministre Hamed Bakayoko, malade.

Titrologie du 9 mars 2021 : « Ouattara nomme son petit frère ministre de la Défense »

Les deux décrets signés, lundi, par le Président ivoirien, Alassane Ouattara, font l'objet de divers commentaires dans la Titrologie du 9 mars 2021. L'Inter annonce d'entrée un "bouleversement au sommet de l'État" en titrant à sa une : "Ouattara nomme Patrick Achi Premier ministre par intérim et Téné Birahima Ouattara dit Photocopie à la Défense." "Ouattara a signé deux décrets, hier", révèle pour sa part Le Miroir d'Abidjan, qui parle plutôt de "réaménagement technique du Gouvernement ivoirien".

Le Mandat donne "les raisons du choix de Patrick Achi", quand Notre Voie semble dénoncer un certain népotisme au sein de la présidence ivoirienne et du gouvernement ivoirien. "Ouattara nomme son petit frère ministre de la Défense", titre le tabloïd. "Ouattara et le pouvoir en famille", martèle le quotidien Aujourd'hui.

Ces nominations des intérimaires interviennent alors que le chef de la Primature ivoirienne est en Europe pour raison de santé. "Hamed Bakayoko très malade", précise le journal proche du Front populaire ivoirien (FPI). Le lundi 8 mars était par ailleurs le jour anniversaire de la naissance du Premier ministre ivoirien. "Des milliers de voeux de joyeux anniversaire et de meilleure santé au Premier ministre Hamed Bakayoko", note L'Intelligent d'Abidjan. Et ce, d'autant plus que le Golden Boy est le maître artificier de la réconciliation au sein de la classe politique ivoirienne.

Les résultats du scrutin législatif, proclamés par la Commission électorale indépendante (CEI) durugée par le Magistrat Ibrahime Coulibaly-Kuibiert, constituent également un autre sujet d'empoignades entre les acteurs politiques ivoiriens. "Ces candidats qui ont frappé fort", indique Le Patriote, avant d'affirmer que "Le RHDP contrôle l'Assemblée nationale". Le Rassemblement dresse quant à lui des lauriers au chef de l'Etat ivoirien. "Quand la récette ADO fait la différence", titre le confrère. "Bravo Ouattara", s'exclame L'Essor ivoirien, avant d'expliquer comment le Chef d'Etat a su "créer un parti national".

Le Nouveau Réveil, journal proche du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI) de l'ancien président Henri Konan Bédié, crie cependant à la fraude. "L'opposition réclame les vrais résultats sortis des urnes", écrit le journal. "Ces graves irrégularités à Agboville, Yopougon, Marcory, Port-Bouët, Yamoussoukro", révèle Dernière Heure Monde. Fraudes massives aux législatives, Pour Le Temps : "Le Ministère de l'Intérieur pris la main dans le sac." A propos des ministres du Gouvernement ivoirien qui ont perdu ces législatives, Le Bélier intrépide explique "Comment le PDCI a brisé le rêve du RHDP". Toutefois, Générations nouvelles, journal proche de Guillaume Soro, ancien Président de l'Assemblée nationale et ancien patron des rebelles de Bouaké, revient à la charge : "Débâcle aux législatives : L'opposition paie cash son incohérence."

L'ancien chef d'Etat Laurent Gbagbo, acquitté de crimes de guerre et crimes contre l'humanité à La Haye, est également sorti de son mutisme pour saluer la victoire de ses proches aux législatives. "Gbagbo aux élus EDS-PDCI : Poursuivez le combat de la liberté", note Le Temps. "Le grand message de félicitation de Gbagbo aux élus de l'opposition", précise Le Quotidien d'Abidjan. Gbagbo Laurent dénonce par ailleurs des propos de son ancien ministre de la Défense. "Gbagbo très fâché avec Lida Kouassi", écrit L'Expression à sa première page. Et Fraternité Matin d'ajouter : "Incitation à la violence inter-ethnique : Lida Kouassi désavoué dans les urnes par les populations". "Législatives à Lakota : Kouyaté fait mordre la poussière à Lida Kouassi", déclare Le Jour Plus. Et le journal gouvernemental d'ajouter, à propos des législatives : "Les missions d'observation satisfaites du scrutin."

Fraternité Matin, Titrologie du 9 Mars 2021

Le Temps, Titrologie du 9 Mars 2021

Soir Info, Titrologie du 9 Mars 2021

L'Expression, Titrologie du 9 Mars 2021

Le Patriote, Titrologie du 9 Mars 2021


Notre Voie, Titrologie du 9 Mars 2021

Le Nouveau Réveil, Titrologie du 9 Mars 2021

Le Jour Plus, Titrologie du 9 Mars 2021

L'Essor ivoirien, Titrologie du 9 Mars 2021

L'Inter, Titrologie du 9 Mars 2021






Articles les plus lus