Titrologie du 11 mars 2021: « Hamed Bakayoko, pourquoi sitôt ? »

Titrologie du 11 mars 2021
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 11 mars 2021 à 07:46 | mis à jour le 11 mars 2021 à 09:30

Page noire pour la titrologie du 11 mars 2021. La presse ivoirienne se fait un large écho de la mort du Premier ministre Hamed Bakayoko. Tous les confrères qui ont paru, ce jeudi, entre deux sanglots, s'interrogent à propos du sort qui s'est abattu sur la Côte d'Ivoire, pour que deux Premiers ministres décèdent en l'espace de huit mois.

Titrologie du 11 mars 2021 : « La Nation pleure le PM Hamed Bakayoko »

Foudroyante nouvelle ! Celle du décès à Berlin du Premier ministre, chef du gouvernement ivoirien, Hamed Bakayoko. Dans la titrologie du 11 mars 2021, les principaux journaux ivoiriens reprennent en boucle cette information. "Le Premier ministre Hamed Bakayoko a tiré sa révérence, hier", titre d'entrée Le Jour Plus. "La Nation pleure le PM Hamed Bakayoko", indique pour sa part Le nouveau Réveil. "Le Premier ministre Hamed Bakayoko n'est plus", renchérit Générations nouvelles. "Hamed Bakayoko est mort; la réaction de Ouattara", note à sa une Soir Info. "Alassane Ouattara pleure un fils, un homme d'Etat, une personnalité d'une grande générosité, et d'une loyauté exemplaire", martèle Le Matin. Le Patriote, journal créé par le défunt chef de la primature ivoirienne, n'a eu d'autre mot que d'écrire "Hambak" sur une page complètement noire. "Ham not Back", déclare L'Inter, avant d'expliquer "qui était l'homme".

Le Matin et Rassemblement interrogent en choeur : "Hambak, pourquoi maintenant?" Crie de coeur repris par L'Expression qui s'écrie : "Adieu Hambak", avant d'indiquer qu'il était "l'homme aimé de tous". "Un grand fils de la Côte d'Ivoire s'est éteint, hier", mentionne L'Intelligent d'Abidjan à sa première page. Notre Voie revient cependant sur la tragédie qui frappe le pays de Félix Houphouët-Boigny : "Ouattara perd un 2ème Premier ministre en 8 mois." Et L'Inter d'ajouter : "Ouattara pleure un autre fils". Et Fraternité Matin, le quotidien gouvernemental de s'écrier : "Hamed Bakayoko, hélàs !" Le quotidien Aujourd'hui est quant à lui dans l'effroi. "Hambak, peur sur la ville", s'exclame le confrère proche de l'opposition.

Les résultats des élections législatives du 6 mars 2021 continuent d'alimenter la polémique dans les journaux ivoiriens, de ce jeudi. Pour Le Miroir d'Abidjan, "le RHDP confirme sa supprématie nationale". "Ce résultat conforte l'ancrage national du parti", réagi le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani, porte-parole du parti présidentiel dans les colonnes de Le Mandat. "Le RHDP pas maître du terrain", contrédit Le nouveau Réveil. Notre Voie explique "Comment le découpage électoral a favorisé le RHDP". Et Le Bélier intrépide de mettre en lumière "Comment l'opposition a déjoué le piège du RHDP". Le Sursaut met quant à lui l'emphase sur "les techniques de fraude utilisées par certains candidats". Dernière Heure Monde met pour sa part à nu "les grandes leçons du scrutin du 6 mars 2021". Même son de cloche pour Le Quotidien d'Abidjan qui revient sur "Tout sur les grandes leçon à retenir" de ce scrutin législatif.

Il convient de retenir dans la titrologie du 11 mars que le décès du ched du Gouvernement de Côte d’Ivoire, Hamed Bakayoko, est fortement ressenti dans la classe politique ivoirienne. Alors qu’une crise ivoirienne avait éclaté entre pouvoir et opposition autour du troisième mandat du Chef d’Etat Alassane Ouattara, c’est bien le Golden Boy qui a été coopté par le pouvoir ivoirien pour tenté une réconciliation. Dans la capitale économique ivoirienne, l’ancien chef du journal Le Patriote avait alors rassemblé le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) de l’ancien président Henri konan Bédié, le Front populaire ivoirien (FPI) de l’ex-chef d’Etat Laurent Gbagbo, ainsi que d’autres partis d’opposition et la société civile ivoirienne. Le camp Ouattara, le camp Bédié et le camp Gbagbo ont pu accordé leurs violons pour apaiser la situation en Côte d’Ivoire et aller à des élections législatives apaisées.

Pour le retour à Abidjan, l’ancien président ivoirien acquitté par la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye, c’est encore Hamed Bakayoko qui était à la manoeuvre, au nom du gouvernement de Côte d’Ivoire, pour trouver une issue favorable aux discussions.

Fraternité Matin, Titrologie du 11 Mars 2021

Notre Voie, Titrologie du 11 Mars 2021

Le Temps, Titrologie du 11 Mars 2021

Soir Info, Titrologie du 11 Mars 2021

Le nouveau Réveil, Titrologie du 11 Mars 2021

Le Rassemblement, Titrologie du 11 Mars 2021


L'Intelligent d'Abidjan, Titrologie du 11 Mars 2021

Le Jour Plus, Titrologie du 11 Mars 2021

Le Patriote, Titrologie du 11 Mars 2021

L'Inter, Titrologie du 11 Mars 2021






Articles les plus lus