Libération Gbagbo et Blé: Regards croisés de Joël N'Guessan et Me Zéhouri

Par Gary SLM
Publié le 04 avril 2021 à 19:15 | mis à jour le 04 avril 2021 à 19:15

L'acquittement définitif de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé par la CPI (Cour pénale internationale), est un tournant décisif dans la vie sociopolitique actuelle en Côte d'Ivoire.

Gbagbo et Blé Goudé définitivement libres, 10 ans après la fin de la crise post-électorale de 2010-2011

La décision de l'acquittement définitif de Laurent Gbagbo, ancien président de la République de Côte d’Ivoire, et de Charles Blé Goudé, ex-leader de la galaxie patriotique pro-Gbagbo, suscite des réactions de toutes parts. Poursuivis pour crimes contre l'humanité et crimes de guerre commis lors de la crise post-électorale née du refus de Laurent Gbagbo de céder le fauteuil présidentiel au président élu Alassane Ouattara, les deux Ivoiriens sont définitivement libres.

Le 31 mars 2021, les juges de la Chambre d’appel de la Cour pénale internationale (CPI) ont confirmé, à la majorité, la décision d’acquittement du 15 janvier 2019 dans l’affaire Le Procureur c. Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé. L'acquittement de MM. Gbagbo et Blé Goudé est désormais définitif. La Chambre d'appel a révoqué toutes les conditions sur la mise en liberté de MM. Gbagbo et Blé Goudé.

Mais mieux, la Chambre a chargé le Greffier de la CPI de prendre les dispositions nécessaires pour le transfert en toute sécurité de MM. Gbagbo et Blé Goudé vers un ou plusieurs États d'accueil. Pour Me Bertin Zéhouri Paul-Arnaud, Notaire-Conseil près la Cour d'Abidjan, c’est une très bonne nouvelle pour la paix et nous prions que leur retour se tienne rapidement au pays.

"La CPI vient de montrer sa capacité à conduire des procès en laissant de côté, les volets politiciens"

"L’ex-Président de la République M. Laurent GBAGBO et son collaborateur Charles Ble GOUDE pourront, nous, l’espérons, venir enrichir le débat national et renforcer les acquis démocratiques du pays dans les tous prochains jours. A eux, mais aussi, à nous tous de cultiver davantage d’humilité face aux frustrations et aux victimes de tous bords afin que définitivement, la page sombre de l’histoire de notre jeune nation soit refermée", a prévenu le président de l'ODAP-CI (Observatoire pour le développement, l'amitié et la prospérité-Côte d'Ivoire).

Me Zéhouri Bertin content de l'acquittement définitif de Gbagbo et Blé Goudé

Le juriste et enseignant des Universités, estime qu'à travers l'acquittement définitif de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, la CPI vient de montrer sa capacité à conduire des procédures et des procès en laissant de côté, les volets politiciens pour ne s’en tenir qu’aux faits et aux preuves. "Dura lex sed lex", dira le flambeau du Loh-Djiboua. Pressé de revenir dans son pays la Côte d'Ivoire, Charles Blé Goudé qui salue la décision de la CPI, a demandé pardon aux Ivoiriens pour tous les manquements supposés qu'il aurait commis.

« Mes frères Ivoiriens, certains avec qui les liens sont brouillés, ceux qui se sont sentis blessés, par quelques paroles sorties de ma bouche, par un acte avéré, ici devant le monde entier, je voudrais humblement demander pardon à mes frères ivoiriens. Ceux avec qui je me suis brouillé, le temps est arrivé qu’on se donne la main. On ne va pas continuer à nous accuser indéfiniment, à vouloir écraser l’autre », a déclaré Charles Blé Goudé dans une toute première interview d'après acquittement, accordée à France 24.

"Le Président Alassane OUATTARA prendra les mesures qui s’imposent en pareilles circonstances"

Réagissant à la sortie de l'ancien "général de la rue", Joël N'Guessan, ex-ministre des Droits de l’Homme en Côte d’Ivoire, a salué cet "acte de repentance" de Charles Blé Goudé qui demande "pardon aux Ivoiriens pour ce qui s’est passé pendant les douloureux évènements de la crise post-électorale de 2011".


Joël N'Guessan salue la demande de pardon de Blé Goudé

Selon ce membre du directoire du RHDP (Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix ), parti dirigé par le président Alassane Ouattara, la déclaration du tout dernier Ministre de la Jeunesse du président Laurent Gbagbo, ne peut qu’apaiser le cœur des parents des nombreuses victimes de cette crise et ouvrir la voie au pardon et à la véritable réconciliation.

"Je suis convaincu que le Président Alassane OUATTARA prendra les mesures qui s’imposent en pareilles circonstances pour que tous ceux qui sont soit en exil hors de Côte d’Ivoire ou encore en détention, puissent rentrer en Côte d’Ivoire et retrouver leurs familles. On ne le dira jamais assez : La repentance est le socle de la véritable réconciliation. Merci Blé GOUDE ! Nous espérons que tous, qu’on soit du pouvoir actuel ou de l’opposition allons emprunter cette voie de la repentance", a-t-il espéré.






Articles les plus lus