Gnamien Konan tire sur le pouvoir : "L'école est en faillite"

Par Gary SLM
Publié le 04 avril 2021 à 21:16 | mis à jour le 04 avril 2021 à 21:16

Gnamien Konan, ancien cadre du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), ne manque aucune occasion pour tirer sur le régime d'Alassane Ouattara. Le patron de La Nouvelle Côte d'Ivoire (NCI) a récemment critiqué la gestion de l'école par le gouvernement ivoirien.

Gnamien Konan dénonce la gestion de l'école ivoirienne

Gnamien Konan a longtemps été membre du gouvernement de Côte d'Ivoire. Il a occupé la fonction de ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative. Le politicien ivoirien a servi sous les Premiers ministres Soro Guillaume, Ahoussou Kouadio Jeannot et Daniel Kablan Duncan.

Depuis son départ du RHDP, le parti politique au pouvoir, Gnamien Konan, figure de la classe politique ivoirienne, fait partie des farouches détracteurs du camp Ouattara. L'ancien directeur général des douanes ivoiriennes sous Laurent Gbagbo crache sur l'actuel régime sans mettre de gants.

Ancien ministre, Gnamien Konan, fondateur de la NCI, a récemment sorti les griffes contre le chef d'Etat et ses partisans. L'ex-ministre ivoirien a porté un regard peu luisant sur l'école en Côte d'Ivoire.

"En Côte d’Ivoire, nous avons deux gros problèmes et un scandale : - la corruption administrative ou la mauvaise gouvernance. Elle est incolore et inodore, mais elle détruit. - l’Ecole. Elle est en faillite depuis longtemps. - Le cacao. Un scandale sans nom. Dommage !", a écrit le candidat malheureux à l'élection présidentielle de 2015 sur Twitter.

La ministre Kandia Camara a rendu hommage au PM Hamed Bakayoko

Quand le rapport PASEC accable Kandia Camara

Le rapport PASEC (Programme d'analyse des systèmes éducatifs de la CONFEMEN ) de plus de 400 pages n'a pas été entendre envers le système scolaire ivoirien.


Il a jugé deux dimensions, à savoir la performance des élèves et le niveau des enseignants. Le rapport a porté sur la "Qualité des systèmes éducatifs en Afrique subsaharienne francophone : performances et environnements de l'enseignement-apprentissage au primaire".

Des Ivoiriens n'ont pas manqué d'exprimer leur indignation à la publication de ce rapport accablant le parti présidentiel.

Le rapport du CONFEMEN, évoqué par Gnamien Konan, classe mal la Côte d'Ivoire. Il situe le pays au bas de l'échelle du classement des systèmes éducatifs de l'Afrique francophone. Toutefois, le ministère de l'Éducation nationale a réagi en faisant remarquer que le rapport n'incrimine nullement la Côte d'Ivoire.






Articles les plus lus