Le nouveau gouvernement Patrick a été dévoilé ce mardi. L’équipe devant conduire le 3e quinquennat d’Alassane Ouattara, est composée de 37 ministres et de 4 secrétaires d’Etat, dont Harlette Badou Kouamé, Maire de la commune d’Arrah, nommée ministre de la Culture, de l’Industrie, des Arts et du Spectacle.

Harlette Badou Kouamé nommée ministre de la Culture, de l’Industrie, des Arts et du spectacle

Le Secrétaire général de la présidence, Cissé Abdourahmane a donné, ce mardi 6 avril 2021, la composition du nouveau Gouvernement ivoirien. Au nombre des membres de la nouvelle équipe gouvernementale, on note la présence de 8 femmes dont la très dynamique maire d’Arrah dans la région du Moronou. En effet, madame Harlette Badou Kouamé épouse N’Guessan, a été appelée à la tête du département ministériel de la Culture, de l’Industrie, des Arts et du Spectacle. 

On enregistre dans cette nouvelle équipe gouvernementale restreinte, comme annoncé, des ministres plus jeunes : pas de ministre de plus de 68 ans et 41 membres contre 47 dans le précédent. De nombreux ministres déjà en place restent dans ce nouveau gouvernement dirigé par Patrick Achi. Deux ont été promus ministres d’État : Kandia Camara, nommée aux Affaires étrangères et nouvelle numéro deux du gouvernement, et Kobenan Kouassi Adjoumani, qui conserve son portefeuille de l’Agriculture et du développement rural.

Harlette Badou N’Guessan Kouamé, une féline au sein du gouvernement Achi 

Discrète mais intrépide dans ses actions,  Harlette Badou Kouamé en coordination avec le député N’Guessan Ahondjon (son époux) de la circonscription d’Arrah, a décidé de faire du développement local de la région de Moronou, un défi de premier plan.

Septembre 2020, elle s’était illustrée de fort belle manière dans un discours encenseur magistralement maitrisé lors de la toute première visite du chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara dans le Moronou. Harlette Badou Harlette s’était félicitée de ce déplacement du Président Ouattara dans son département. « Certes vous êtes là aujourd’hui, présent parmi nous physiquement pour la première fois, en réalité vous avez été toujours là. Depuis 2011 en effet, les actes concrets que vous avez posés dans nos quotidiens, nous rappellent sans cesse que vous nous portez dans votre esprit aussi bien que dans votre cœur. Nos yeux voient, notre bouche confesse. Vos actes parlent mieux que les propos qui animent mon discours », a-t-elle fait savoir. Puis de préciser : « Vous avez dit, vous avez fait. Vous êtes assurément un homme de parole et d’action », s’est-elle satisfaite.

8 voix féminines, étendard du leadership de la femme ivoirienne 

Comme Harlette Badou N’Guessan Kouamé, sept autres femmes ont été nommée dans le gouvernement du Premier ministre Patrick Achi. Il s’agit de mesdames Kandia Kamisso Camara, nommée ministre d’État, ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine et de la Diaspora ; Nialé Kaba, ministre du Plan et du Développement ; Anne-Désirée Ouloto, ministre de la Fonction publique et modernisation de l’administration ; Mariatou Koné ; ministre de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation ; Myss Belmonde Dogo, ministre de la Solidarité et de la lutte contre la pauvreté ; Mme Nassénéba Touré, ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant et Mme Clarisse Cayo Mahi, Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Emploi chargé de la protection sociale.