L’avocat Abdoulaye Ben Méïté, proche du président Alassane Ouattara, a évoqué le retour en Côte d’Ivoire, de Laurent Gbagbo, l’ancien président ivoirien, acquitté récemment par la Cour pénale internationale (CPI).

Acquittés, ce qui retarde le retour de Gbagbo et Blé Goudé en Côte d’Ivoire

Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé sont définitivement  libres. La Chambre d’appel de la Cour pénale internationale a confirmé mercredi 31 mars dernier, l’acquittement prononcé en première instance, en  leur faveur, le 15 janvier 2019: « À la majorité, la chambre d’appel rejette […] l’appel du procureur et confirme la décision de la chambre de première instance ». L’ex-président ivoirien et son ancien ministre de la Jeunesse, ont toujours clamé leur innocence face aux accusations de crimes de guerre et crimes contre l’humanité, retenues contre eux.

Ils étaient tenus pour responsables des crimes commis entre 2010 et 2011, au cours des violences électorales nées du refus de M. Gbagbo,  fondateur du Front populaire ivoirien (FPI), de reconnaître la victoire de son rival, Alassane Ouattara, déclaré élu. La confirmation de l’acquittement, en appel, blanchit totalement l’ex-chef des jeunes patriotes et son coaccusé. Elle ouvre également la voie de leur retour en Côte d’Ivoire, après dix ans d’absence. En possession de ses deux passeports, un ordinaire et un diplomatique, Laurent Gbagbo avait espéré rentrer en Côte d’Ivoire décembre 2020, mais son retour avait été ajourné.

Me Abdoulaye Ben Méïté exhorte les deux acquittés à créer les conditions d’une réconciliation vraie

Désormais libres de tous leurs mouvements, Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé manifestent le désir de regagner Abidjan. Un retour qui ne peut se faire sans le consentement des autorités ivoiriennes. Sur ce point, Me Abdoulaye Ben Méïté, avocat de l’État de Côte d’Ivoire, indique que la suite « des événements » dépendra de la posture et de l’attitude qu’adopteront les  deux acquittés. «Ils pourraient, pourquoi pas, solliciter et obtenir la clémence de l’État ivoirien, notamment pour leur précédente condamnation définitive pour d’autres faits, pourvu que l’attitude de ces derniers, soit conforme à un tel souhait », a proposé l’avocat proche du RHDP. L’avocat a par ailleurs exhorté les deux acquittés à avoir « le triomphe modeste ».

« Ils ont désormais toutes les cartes en main pour aller à une réconciliation vraie et faciliter leur retour au pays. Que les acquittés aient le triomphe modeste », a-t-il prévenu. « Blé Goudé a eu le profil bas dès la sortie du procès. J’ose croire que ses déclarations relèvent de la sincérité et je n’ai pas de raison d’en douter. J’invite Laurent Gbagbo et Blé Goudé à créer les conditions de la réconciliation pour apaiser les cœurs », a-t-il insisté.

Puis d’ajouter : « Mais la Côte d’Ivoire a également le droit de se demander : qu’est-ce qui s’est passé… Car les autres ont l’impression de dire que, comme chez eux, ils n’ont pas été condamnés, alors les coupables se trouvent dans l’autre camp ».