Pour le retour en Côte d’Ivoire de Laurent Gbagbo et Blé Goudé, Alassane Ouattara décide de tout prendre en charge. Stéphane Kipré n’a pas manqué de saluer cet acte du Président ivoirien, qui concourt à la réconciliation tant souhaitée.

Stéphane Kipré : « Cet acte est un pas vers la réconciliation nationale »

S’aventure-t-on vers un retour à Abidjan de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé ? Tout porte bien à le croire. Et ce, d’autant plus que le président ivoirien, Alassane Ouattara, propose ses services pour faciliter ce retour de l’ancien président.

En effet, au sortir du Conseil des ministres de ce mercredi, le chef d’État a fait une annonce solennelle. Autoriser le retour à Abidjan, capitale économique ivoirienne, de Gbagbo et Blé Goudé. Prendre en charge les frais de voyage de l’ex-chef d’État et ceux de sa famille.

Cette information constitue en effet le chou gras de la presse ivoirienne et internationale qui s’en est fait l’écho. De même, de nombreuses réactions provenant de la classe politique ivoirienne fusent sur les réseaux sociaux et la presse en ligne.

Fin du procès Gbagbo et Blé Goudé, vers un retour en Côte d’Ivoire

L’ex-président ivoirien et l’ancien chef de la galaxie patriotique ont été jugés par la Cour pénale internationale (CPI). Accusés de crimes de guerre et crimes contre l’humanité, crimes commis pendant la crise postélectorale, les deux Ivoiriens sont acquittés. Définitivement acquittés des infractions commises durant ce conflit ivoirien, dont ils étaient accusés.

Devant la chambre de première instance, l’ex-président et l’ancien ministre avaient été acquittés. Le juge-président Cuno Tarfusser avait d’ailleurs ordonné la mise en liberté immédiate des deux prévenus. Mais la chambre d’appel n’a accordé qu’une liberté sous conditions, à la suite de l’appel de la procureure.

31 mars 2021, la Chambre d’Appel de cette justice internationale se prononce sur l’appel interjeté par la Procureure Fatou Bensouda. Et le verdict est imparable. L’affaire Gbagbo et Blé Goudé prend définitivement fin par l’acquittement des deux Ivoiriens.

Les gestes de Ouattara en faveur du retour de Laurent Gbagbo

En dépit des différentes tractations, le président Alassane Ouattara a finalement accordé deux passeports à Gbagbo. Un passeport ordinaire et un passeport diplomatique. Le chef de l’État avait subordonné le retour de son prédécesseur à la fin définitive de son procès.

Maintenant que c’est chose faite, le locataire de la présidence ivoirienne a réitéré sa volonté de financer ce retour. « Messieurs Laurent Gbagbo et Blé Goudé sont libres de rentrer en Côte d’Ivoire quand ils le souhaitent. Les frais de voyage de M. Laurent Gbagbo, ainsi que ceux des membres de sa famille, seront pris en charge par l’État de Côte d’Ivoire », a tweeté le chef de l’État.

Tweet qui n’a pas échappé à Stéphane Kipré, gendre du fondateur du Front populaire ivoirien (FPI). « Je salue la déclaration du chef de l’État relative au retour du président Gbagbo en Côte d’Ivoire et de la reconnaissance effective de son statut d’ancien Chef de l’état », a répliqué sur Twitter le président de l’Union des nouvelles générations (UNG). Puis, il ajoute : « Cet acte est un pas vers la réconciliation nationale réclamée par notre peuple. »