Le député français  M’jid El Guerrab était de passage à Abidjan le week-end de Pâques dans le cadre des élections des conseillers des Français à l’étranger et des délégués consulaires se tiendront du 29 au 30 mai à travers le monde.

Honorable M’jid El Guerra aux Français expatriés: « Il faut participer à la vie citoyenne , sociale, politique, économique, culturelle française même quand on est à l’étranger »

En prélude aux élections des conseillers consulaires et délégués au mois de mai 2021, le député français  M’jid El Guerrab, en séjour à Abidjan, a expliqué à la presse, les enjeux de ces consultations électorales. En compagnie de l’homme d’affaire Innocent Tarik Darraggi, Coordinateur national de « La république  en Marche », et de Bruno Martinato, tête de liste du même parti pour le poste de conseiller, le député de la Neuvième circonscription des français établis hors de France (Magreb et Afrique de l’ouest), a dit être venu encourager la communauté française vivant à Abidjan, à s’inscrire massivement sur les listes électorales afin de voter leurs représentants et d’être des acteurs actifs du devenir de leur pays.

« Les élections de 2014 n’ont pas suscité un  engouement  très fort, car c’était la première de ce type. Là, l’enjeu en mai prochain sera la mobilisation. Il faut rappeler ici que la  France est un des rares pays du monde à donner la parole à ses concitoyens à l’étranger,  et pour cela, chaque français à travers le monde a le devoir de participer à ces élections. Il ne pas faut pas attendre simplement une crise ou encore solliciter  une bourse pour se rappeler que l’on  appartient à la France », a déclaré M’jid El Guerra.

Pour ce cadre du mouvement politique fondé par le président Emmanuel Macron, les expatriés ou autres citoyens français doivent participer à la vie citoyenne, sociale, politique, économique, culturelle française, même quand ils se trouvent à l’étranger. C’est, à son avis, le principal enseignement à retenir après le scrutin de Mai prochain. « Etre au coeur de la république et s’investir pour son pays», a-t-il insisté.

Les ressortissants Français de Côte d’Ivoire s’apprêtent à élire leurs conseillers consulaires

Selon des chiffres, moins des 3 millions des Français vivant à l’étranger, sont inscrits sur les listes électorales. Une situation qui doit évoluer, selon le député M’jid El Guerrab. « Il faut participer à la vie citoyenne, sociale, politique, économique, culturelle française même quand on est à l’étranger. C’est à mon avis le principal enseignement que nous allons retenir après mai prochain. Il sera question ici de définir si les français et les françaises de l’étranger sont au coeur de la République; s’ils  s‘investissent pour leur pays. Un véritable challenge pour nous tous», a-t-il renchéri.

Pour rappel, M’jid El Guerrab est un militant de la première heure du parti « La République en marche » de l’actuel président Emmanuel Macron. A 37 ans, le député de la Neuvième circonscription des français établis hors de France (Magreb et Afrique de l’ouest), a, à son actif, un beau parcours politique. D’abord membre du parti socialiste, il a fait partie de l’équipe de campagne de Ségolène Royal en 2007 et, depuis 2018, il a rejoint la « République en Marche ». L’enjeu de ces élections consulaires, est, pour lui, d’autant plus important que ses compatriotes doivent travailler chaque jour pour le rayonnement  de leur pays la France,  car, dit-il,  ils sont la continuité de la présence française à travers le  monde.