Charles Blé Goudé, l’ancien chef de la galaxie patriotique, a réagi à la décision du chef de l’ Etat Alassane Ouattara, autorisant son retour ainsi que celui de Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire.

Blé Goudé à propos de son retour à Abidjan: « Cette décision du président Ouattara, ouvre la voie à la réconciliation des fils et des filles de la Côte d’Ivoire »

Une semaine après la confirmation de leur acquittement par la Chambre d’appel de la Cour pénale internationale (CPI), Charles Blé Goudé et l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, peuvent désormais regagner Abidjan quand ils le souhaitent. C’est ce qu’a indiqué le président Alassane Ouattara, à l’issue du Conseil des ministres, tenu mercredi à la Présidence.  Le patron du RHDP a ajouté que l’ Etat ivoirien prendrait en charge les frais de voyage de son prédécesseur.

De quoi réjouir l’ex-chef des jeunes patriotes, Charles Blé Goudé, pour qui, cette volonté du chef de l’Etat ivoirien constitue un pas vers la décrispation de la situation socio-politique nationale. « Je salue cet engagement du chef de l’ Etat, en ce qu’il constitue à n’en point douter un pas important vers la décrispation de l’environnement socio-politique. Cette décision du chef de l’ Etat ouvre ainsi la voie à la réconciliation des fils et des filles de la Côte d’Ivoire », a indiqué l’ancien général de la rue.

« Je voudrais traduire ma gratitude au président de la République pour sa volonté affichée d’œuvrer au rassemblement des fils et des filles de la Côte d’Ivoire autour de la mère patrie. Afin d’amorcer le développement de notre chère nation qui, au-delà de nos différences politiques, reste notre sacerdoce »,  a poursuivi le président du COJEP.  Il a par ailleurs  réitéré son engagement et sa disponibilité à servir d’instrument pour le retour de la paix en Côte d’Ivoire.

À quand le retour de Gbagbo et Blé Goudé ?

La chambre d’appel de la cour pénale internationale a confirmé, le 31 décembre dernier,  l’acquittement prononcé en première instance en faveur des deux ex-accusés. Près de 10 ans après l’ouverture du procès,  Laurent Gbagbo et Blé Goudé ont été reconnus  »non coupables » des accusations de crimes de guerre et crimes contre l’humanité, commis lors de la crise militaro-politique de 2010-2011. Au moins 3000 personnes y avaient perdu la vie, selon un bilan officiel des Nations-Unies.

Acquittés, Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé peuvent désormais regagner la Côte d’Ivoire. Sauf que leur condamnation par contumace  à 20 ans de prison par le tribunal d’ Abidjan, pèse sur leur tête comme une épée de Damoclès. Début décembre 2020, Laurent Gbagbo qui vit actuellement en Belgique, s’était déjà vu remettre deux passeports, l’un diplomatique et l’autre, ordinaire. Mais son retour maintes fois annoncé par ses partisans, n’a pas encore eu lieu. Peut-il avec Blé Goudé, regagner Abidjan sans risque de se faire arrêter ? Sur la question,  Amadou Coulibaly dit AM’s, nouveau ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, est catégorique.

« À moins que vous pensiez que le chef de l’ État soit particulièrement cynique. Ça me parait assez gros d’offrir les frais de transport de quelqu’un juste parce qu’on a envie de le mettre derrière les barreaux », a déclaré le ministre de la Communication. Qui a indiqué s’en tenir aux propos du président Ouattara « qui a dit que Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé pouvaient rentrer quand ils le voudraient ». Faudrait-il alors s’attendre à une grâce présidentielle, voire à une amnistie ? Selon des informations, des négociations seraient en cours pour une levée de toutes les condamnations de Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire.  « La justice ivoirienne fera son travail », a précisé Amadou Coulibaly.