Burkina Faso : Embuscade meurtrière des terroristes à Markoye

Par Dreyfus polichinelle
Publié le 09 April 2021 à 17:16 | mis à jour le 09 April 2021 à 17:16

Au Burkina Faso, les jours se suivent et semblent se ressembler. C’est le moins que l’on puisse dire avec les incessantes attaques terroristes qui ont cours au nord du pays. La commune de Markoye a été le théâtre, jeudi, d'une embuscade de djihadistes, qui a causé la mort de deux personnes, ainsi que des blessés.

Des terroristes frappent à Markoye, dans le nord du Burkina Faso, 2 morts 3 blessés

Le Burkina Faso n'est véritablement pas encore sorti de l'ornière. Après les attentats terroristes contre le Splendid Hôtel, le Restaurant Café Cappuccino et la Terrasse Aziz Istanbul de Ouagadougou, les groupes armés, qui règnent en maître dans la zone sahélienne, ont continué à esquisser leur danse macabre au nord du Pays.

Il ne se passe presque plus de jours au pays des hommes intègres sans que ces groupes terroristes ne frappent. Faisant parler d’eux en des termes peu élogieux. La commune de Markoye a été, dans la matinée du 8 avril, le théâtre d'une embuscade meurtrière.

Il ressort des faits que deux véhicules étaient en partance pour le marché de Dolbèl. Localité située non loin de la frontière du Niger. Chemin faisant, les infortunés passagers ont eu la malchance d'être interceptés par un groupe armé. Plus précisément des Hommes armés non identifiés (HANI). Sans résistance aucune, les quidams ont ouvert le feu sur les infortunés passagers qui se rendaient dans ce marché.

Le bilan en notre possession est de deux morts et de trois blessés graves, dont un enfant. Lesdits blessés ont été évacués dans un centre médical à Gorom-Gorom.

Incessantes attaques terroristes au Faso, à quand la fin du calvaire ?

Cette interrogation est d'autant plus pertinente que cette même commune de Markoye, située à 35km de Gorom-Gorom dans le Sahel burkinabé, a fait l'objet de plusieurs autres attaques du genre. L'attaque de ce jeudi n'a certes pas été revendiquée. Mais eu égard au mode opératoire, tout porte à croire qu'il s'agit des groupes terroristes de la région.

La zone des trois frontières (mali - Niger - Burkina Faso) est devenue un véritable triangle de Bermudes. Les populations ou autres voyageurs qui s'y aventurent le font à leurs dépens.

Ces trois pays cités sont devenus vulnérables. De véritables zones d’insécurité où des civils ont été tués dans des affrontements et autres attaques. Des millions d’habitants ont dû migrer vers des zones plus sures.

Les soldats français de l’opération Barkhane, appuyés par la coalition du G5 Sahel, mènent des opérations. Les forces armées maliennes, nigériennes et burkinabè sont également à pied d’oeuvre dans ce combat contre les djihadistes.




Afficher les commentaires
Articles les plus lus