Togo : Le pays menacé par une intoxication alimentaire

Par K. Richard Kouassi
Publié le 09 April 2021 à 17:19 | mis à jour le 09 April 2021 à 17:19

Les autorités du Togo ont mis en garde les populations du pays contre une éventuelle intoxication alimentaire. Antoine Lékpa Gbégbéni, le ministre togolais de l'Agriculture, de l'Élevage et du Développement rural, a appelé ses compatriotes de Kpalimé à ne pas consommer de la viande de gibier en vente actuellement dans la localité.

Togo : de la viande de dauphins prohibée par les autorités

Au Togo, le ministère de l'Agriculture, de l'Élevage et du Développement rural a brisé le silence face à un risque d'intoxication alimentaire. En effet, dans une note, Antoine Lépka Gbégbéni met en garde contre la consommation d'une viande vendue à Kpalimé. Des cadavres de dauphins et de thons ont échoué sur les plages ghanéennes. Selon des informations, ils ont été fumés et vendus sur les marchés comme de la viande de gibiers.

"À cet effet, nous invitons les populations à s’abstenir de la consommation de cette viande. Des instructions fermes ont été données aux services techniques pour procéder à leur saisie et destruction", a poursuivi le proche collaborateur de Faure Eyadema. En vue d'une sécurité alimentaire, il a appelé à la vigilance.

En juin 2018, la direction préfectorale de l'Agriculture, de l'Élevage et de l'Hydraulique des Lacs a saisi 30 kg de poissons-tilapia et silure blancs. Le ministère de la Pêche et celui de la Santé ont procédé à la destruction de la marchandise. C'était dans la ville d'Aného, à 50 km au sud-est de la capitale togolaise. La marchandise provenait de la République du Bénin.

Kpalimé est une localité située à 120 kilomètres au nord-ouest de la capitale Lomé, notamment dans la région des plateaux. Cette ville est le chef-lieu de la préfecture de Kloto. Elle comporte quatorze cantons. Kpamilé constitue la 4e ville de la République du Togo.




Afficher les commentaires
Articles les plus lus