Ministère de la Santé: L’Ingénieur Pierre Dimba rassure les sceptiques

Par David Yala
Publié le 09 April 2021 à 23:41 | mis à jour le 09 April 2021 à 23:41

Anciennement Directeur général de l'Agence ivoirienne de gestion des routes (AGEROUTE), N’Gou Pierre Dimba a été nommé Ministre de la Santé et de l'Hygiène publique du tout premier gouvernement dirigé par le Premier ministre Patrick Achi.

N’Gou Pierre Dimba: « Je promets de me hisser à la hauteur de ce nouveau challenge »

Pierre Dimba, ex-Coordonnateur du Projet de renaissance des infrastructures de Côte d'Ivoire (PRICI), avait été nommé en août 2017, Directeur général de l'Agence ivoirienne de gestion des routes (AGEROUTE), en remplacement de Bouaké Fofana, alors nommé à la tête de la Société ivoirienne de construction et de gestion immobilière (SICOGI). Ingénieur génie civil, sorti de l'Ecole nationale supérieure des travaux publics (ENSTP) de Yamoussoukro et ex-cadre à l’ex-DCGTX (aujourd’hui Bureau national d’études techniques et de développement - BNETD), Pierre Dimba s’est fait élire en 2018 président du Conseil régional de l’Agnéby-Tiassa.

C’est ce brillant cadre, féru du travail bien fait, qui vient d’être nommé nouveau ministre de la Santé et de l'Hygiène publique de Côte d’Ivoire, par le président de la République, Alassane Ouattara. Une nomination que beaucoup d’Ivoiriens semblent avoir du mal à se l’expliquer, surtout que le nouveau promu n’est pas un professionnel du corps médical. Du plus petit citoyen au plus grand, tous se demandent si « un Ministre de la Santé qui n’est pas agent de santé, peut-il bien cerner les problèmes de ce secteur ».

Dans un entretien accordé à Afrique-sur7, Geoffroy Julien Kouao donnait une réponse empirique à cette polémique autour de la nomination de Pierre Dimba. Le politologue ivoirien a fait savoir que la fonction ministérielle est politique et non technique. Selon lui, on n’a pas besoin d'être un juriste, diplomate, économiste, médecin ou pharmacien pour être ministre, respectivement ministre de la Justice, des Affaires étrangères, de l’Economie ou de la Santé. « On ne demande pas au Ministre de la Santé de faire une injection ou une intervention chirurgicale. La politique relève de la vision. Ce qu'on demande à un homme politique, c'est d'avoir une vision et non une qualification », dit-il.

La position du politologue Geoffroy Julien Kouao, est également partagée par des agents, même de la santé dont le médecin Amon Getheme qui estime que nommer Ministre de la Santé, une personnalité qui n'est pas un professionnel de la santé, n'est pas un mauvais choix en soi. Pour Dr Amon Getheme, au regard des nombreux défis auxquels est confronté le système sanitaire ivoirien, ‘’il nous faut un homme avec un grand sens du management, un manager chevronné qui au delà des généralités, maîtrise bien le secteur de santé. C'est en effet ce couple de compétences, que doit avoir notre Ministre de la Santé pour nous rassurer avant même qu'il décline son projet’’.

Ministère de la Santé: Pierre Dimba, le successeur du Dr Eugène Aouélé Aka, décline sa vision

En somme, Dr Amon Getheme pense qu'un bon manager non professionnel de santé, mais entouré de bons techniciens en la matière, pourra réussir sans grande difficulté cette mission qui, selon lui, devrait être considérée comme "une passion". «Nous disons bonne arrivée au Ministre N'Gou Pierre Dimba et nous attendons beaucoup de lui. Il a déjà fait ses preuves ailleurs, qui sont à saluer; qu'il construise une équipe forte de technocrates du secteur de la santé autour de lui et le tour sera joué», pense-t-il.

Conscient des grands défis sanitaires du moment et du fait que les Ivoiriens l’attendent au pied du mur, Pierre Dimba ne veut surtout pas se laisser perturber. Reconnaissant et respectueux des aînés, l’actuel président du Conseil régional de l’Agneby-Tiassa a d’abord tenu à prendre les bénédictions de ses "parents". « Après ma nomination au poste de Ministre de la Santé, de l’Hygiène Publique et de la Couverture Maladie Universelle, j’ai tenu à apporter personnellement la bonne nouvelle à ma grande famille de l’Agneby-Tiassa, notamment aux ministres Adama Bictogo, Kouassi Apetey, Emile Constant Bombet, ensuite, aux épouses de feu le ministre Yed Esaï Angoran et feu le ministre Raymond Abouo N’dori, enfin, aux doyens Réné Edi et Denis Ossey Gnanssou », a confié l’ingénieur génie civil, sur les réseaux sociaux.

Pierre Dimba dit avoir fait le tour de toutes ces personnalités suscitées afin de leur exprimer sa ‘’profonde reconnaissance pour leurs conseils et bénédictions’’. Quoi de plus normal! Ne dit-on pas que: "qui veut voyager loin, ménage sa monture?". « Conscient de l’ampleur des responsabilités qui sont désormais miennes, je promets de leur faire honneur en me hissant à la hauteur de ce nouveau challenge », promet le nouveau Ministre de la Santé et de l'Hygiène publique.




Afficher les commentaires
Articles les plus lus