FPI: La réunification du parti conditionnée au retour de Gbagbo

Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 10 April 2021 à 11:44 | mis à jour le 10 April 2021 à 11:44

Le retour annoncé de Laurent Gbagbo en Côte d'Ivoire sera nul doute déterminant pour la réunification du Front populaire ivoirien (FPI), confronté à une guerre de leadership, qui dure depuis 6 ans.

Crise au FPI : Avec le retour de Gbagbo, la question sera tranchée et les choses, claires

Aucun accord formel entre Laurent Gbagbo et Pascal Affi N’guessan au sujet de la présidence du Front populaire ivoirien. L’ex-Premier ministre ivoirien a réitéré cette précision dans le cadre d’une interview accordée au journal burkinabè, Aujourd’hui. Selon lui, toutes les tentatives visant la réunification du parti ont échoué en raison du manque de volonté des dissidents mandatés par Laurent Gbagbo.

« J’ai eu à rectifier à Jeune Afrique qui avait diffusé cette information erronée: il n’y a jamais eu d’accord avec Gbagbo. Il n’y a pas d’accord pour céder le parti à Gbagbo, mais des négociations, des propositions que j’ai faites depuis janvier 2020. Lesquelles n’ont pas pu aboutir, parce que les dissidents à qui Gbagbo avait confié la mission de négocier cet accord n’ont pas voulu aller jusqu’au bout. Ils ont préféré opérer une alliance solitaire avec le PDCI au détriment de l’unité du parti, à telle enseigne que l’unité est au point mort», a expliqué M. Affi.

Le député de Bongouanou garde toutefois l'espoir que le retour annoncé en Côte d'Ivoire, du fondateur du parti, participera à régler définitivement cette crise qui n'a que trop duré. "Je n’ai pas seul la solution, cela dépendra de Laurent Gbagbo qui d’ailleurs, on l’espère, rentrera incessamment (NDLR : après son acquittement par la CPI et le feu vert de Ouattara). Avec son retour, la question sera tranchée, et les choses seront claires. Soit un FPI réunifié, soit les dissidents font bande à part. Dans tous les cas, la situation sera clarifiée, et les militants auront à choisir", a-t-il indiqué.

Retour en Côte d'Ivoire : L'ex-président reçoit le feu vert de Ouattara, mais...

Définitivement acquitté des lourdes charges de crimes de guerre et crimes contre l'humanité, Laurent Gbagbo peut désormais regagner la Côte d'Ivoire. L'époux de Simone Gbagbo a reçu depuis le mercredi 8 avril dernier, le feu vert de son successeur, Alassane Ouattara.

Selon Dr Assoa Adou, son bras droit et homme de main, l'ex-président ivoirien attendrait désormais le feu de vert de la Cour pénale internationale (CPI ), avant de fixer une date pour son retour.

" Quand ils diront qu'ils sont prêts, alors le président Gbagbo fixera la date de son retour. Si la CPI a demandé au greffe de préparer le retour sécurisé, c'est qu'il faut le faire", a révélé l'ancien ministre des Eaux et forêts sur VOA Afrique.




Afficher les commentaires
Articles les plus lus