Une mine explose à Kafolo : Les précisions de l'état-major des armées

Par Dreyfus polichinelle
Publié le 13 April 2021 à 13:01 | mis à jour le 13 April 2021 à 13:01

Les terroristes qui ont attaqué Kafolo ne cessent de multiplier les initiatives contre les positions de l'armée ivoirienne à Kafolo. Après les attaques perpétrées dans cette localité, une mine a explosé, le 12 avril, au passage d'un véhicule. L'état-major des armées est aussitôt monté au créneau pour donner la version officielle de cette autre affaire.

Kafolo, des raisons aux récurrentes attaques sur cette localité du Nord ivoirien ?

Kafolo, dans le septentrion ivoirien, est dans le viseur, ces derniers mois, des groupes terroristes. En juillet 2020, cette localité située à la frontière du Burkina Faso a été prise d'assaut par des djihadistes. Une position de l'armée ivoirienne a en effet été attaquée par ces hommes sans foi ni loi. Cependant, la coalition des armées ivoirienne et burkinabè a lancé « l’opération Comoé », qui a permis d'annihiler cette attaque. L'on dénombre toutefois treize morts dans le camp de l'armée ivoirienne.

Hamed Bakayoko, ministre de la Défense d'alors, avait lancé une sévère riposte contre ces djihadistes. Riposte qui a permis l'arrestation de nombreux suspects, dont le cerveau présumé du Commando de l'opération. Cependant, après le décès du Premier ministre ivoirien, les terroristes ont à nouveau frappé. Dans la nuit du 28 au 29 mars, Kafolo essuie en effet sa seconde attaque terroriste.

Ces récurrentes attaques s'inscrivent dans une stratégie de prise de contrôle de cette zone située, apprend-on des autorités sécuritaires ivoiriennes. Cette localité, proche de la frontière avec le Burkina Faso, étant devenue « un lieu de ravitaillement des jihadistes ».

Explosion d'une mine dans le nord, ce qui s'est réellement passé

L'armée ivoirienne est véritablement en train de boire du calice jusqu'à la lie à Kafolo. Car, à peine la seconde attaque perpétrée, d'une forte déflagration s'est fait entendre, mardi. « Dans la matinée du 12 avril 2021, un incident est survenu sur le tronçon Petit Nassian – Kafolo à environ deux kilomètres de cette dernière localité. Il s’agit de la détonation d’une charge explosive au passage d’un véhicule de liaison de la gendarmerie nationale. » Telle est l'information donnée par Général de Corps d’Armée Lassina Doumbia.

Poursuivant, le Chef d’État-Major Général des Armées précise : « Cet incident n’a causé aucune victime ni blessé parmi le personnel embarqué. Quant au véhicule, il a subi des éraflures extérieures, sans dommages majeurs. »

Face à la panique qui s'est emparée des populations locales, le patron de l'armée ivoirienne les a appelées au calme. Puis, le général Doumbia annonce le « déploiement d’équipes spécialisées ». Avant de les appeler à « la vigilance et à une parfaite collaboration avec les forces engagées ».

A noter que Téné Birahima Ouattara, nouveau ministre de la Défense, s'était rendu à Kafolo au lendemain de l'attaque.




Afficher les commentaires
Articles les plus lus