Gnamien Konan en colère contre un ministre de Ouattara

Par K. Richard Kouassi
Publié le 14 April 2021 à 10:49 | mis à jour le 14 April 2021 à 10:49

Gnamien Konan n'a pas manqué de réagir à la formation du nouveau gouvernement d'Alassane Ouattara. L'opposant ivoirien a vivement critiqué l'équipe dirigée par le Premier ministre Patrick Achi.

Ce que Gnamien Konan reproche au gouvernement Ouattara

Alassane Ouattara a un nouveau gouvernement depuis le mardi 6 avril 2021. Le chef de l'Etat ivoirien a fait confiance à Patrick Achi pour diriger son équipe gouvernementale.

Le président ivoirien a nommé 37 ministres et quatre secrétaires d'Etat. Apparemment, toit ceci n'est pas du gout de Gnamien Konan. L'ex-ministre de la Fonction publique dénonce le nombre de ministres du gouvernement Achi I.

"65 ministres, 55 ministres, 45 ministres, 35 ministres, 25 ministres, sans oublier les institutions inutiles et budgétivores !", commente le président de la Nouvelle Côte d'Ivoire.

"Parfois, on se demande si ce continent n’est pas maudit. Des richesses naturelles incalculables aux mains de peuples aussi stupides les uns que les autres !", ajoute cet ex-cadre du RHDP (Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix).

Le président de NCI tire sur le ministère de Lutte contre la corruption

Gnamien Konan cherche à comprendre la mission dévolue au ministère de la Lutte contre la corruption et la Haute autorité de la bonne gouvernance.

"Les contribuables ivoiriens, c’est-à-dire tous les Ivoiriens, qui vous paient, aimeraient savoir si en dehors de faire remplir des formulaires tout azimut, vous servez à quelque chose même", a continué l'ex-directeur général des douanes.

Par ailleurs, il a déjà fait remarquer que le problème, ce n'est pas de former un gouvernement de jeunes ou de femmes, ni d'élus du centre et de gauche. Pour lui, "le défi, c’est de former un gouvernement capable de régler les problèmes, notamment ceux de la corruption, de l’école et du cacao".

Gnamien Konan a été ministre de l'Habitat et du Logement social. Il a aussi été à la tête du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.




Afficher les commentaires
Articles les plus lus