Titrologie du 15 avril : "Bagarre à l'Assemblée nationale, hier"

Par Dreyfus polichinelle
Publié le 15 April 2021 à 09:30 | mis à jour le 15 April 2021 à 09:30

La Titrologie du 15 avril 2021 fait un large écho sur la session parlementaire tenue, la veille. Au cours de cette réunion, qui a vu la mise en place le bureau de l'institution, la tension était perceptible. Albert Toikeusse Mabri, ancien membre du gouvernement ivoirien, et proche de l'opposition, a crié son indignation.

Titrologie : « Le RHDP se taille la part du lion », « la grosse colère de Mabri Toikeusse »

Après les législatives consacrant la victoire du parti d'Alassane Ouattara, les instances du parlement ivoirien se mettent en place. Amadou Soumahoro rempile pour un nouveau mandat de Président de l'Assemblée nationale. Le vote du Bureau de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire a par ailleurs eu lieu, ce mercredi 14 avril 2021. "11 vice-présidents élus, 3 questeurs et 11 secrétaires", apprend-on de Le matin. Le Jour publie pour sa part "la liste des 27 élus et des 4 présidents des groupes parlementaires".

La formation du Bureau de l'Assemblée nationale n'a cependant pas été reluisante pour tous. Tout baigne pour Adama Bictogo, Directeur exécutif du parti présidentiel, élu 1er Vice-président du parlement ivoirien. L'ancien ministre de l'Enseignement supérieur est quant à lui dans tous ses états. "La grosse colère de Mabri Toikeusse", titre Notre Voie.

Et L'Intelligent d'Abidjan d'ajouter : "Mabri en colère malgré la présence du PDCI et de EDS dans le bureau adopté." Pour le Matin, "PDCI et EDS lâchent Mabri." "Le RHDP se taille la part du lion", note pour sa part L'Inter. "Le RHDP règle déjà des comptes", ajoute Le Quotidien d'Abidjan. Le confrère révèle par ailleurs les dessous de "la bagarre à l'Assemblée nationale, hier".

Le Titrologue : Après les législatives, le RHDP unifié face à ses grands défis

"Après les législatives, les grands défis qui attendent le RHDP", indique L'Expression dans la titrologie de ce jeudi. Ça bouillonne également au Sénat, l'autre chambre du Parlement. Jeannot Ahoussou, président des Sénateurs ivoiriens, revient sur son évacuation sanitaire. "J'ai été contraint de rester loin de mon pays", confesse le transfuge du PDCI-RDA. "Le Sénat en plein viol de la Constitution !?" s'insurge Le nouveau Réveil.

La bagarre se déporte par ailleurs autour du gouvernement ivoirien. "Bédié, l'homme qui fait trembler Ouattara et le pouvoir RHDP", plaque à sa une L'Héritage. Le Bélier explique pour sa part "comment Bédié a déjoué tous les plans du RHDP". Le Bélier intrépide explique pour sa part "pourquoi Bédié dérange tant le RHDP".

Dernière Heure s'interroge sur "Ce que valent encore les transfuges du PDCI-RDA". Générations nouvelles, journal proche de Guillaume Soro, s'attaque au gouvernement du Premier ministre Patrick Achi. "Gouvernement : A quand la fin du médecin après la mort ?" L'Essor ivoirien présente toutefois "les hommes forts du régime Ouattara".

"Vincent Toh Bi, le Préfet démissionnaire, lance une grande offensive", indique Soir Info. "Que veut vraiment Simone Gbagbo", s'interroge Le Patriote. "Agrobusiness, la toute dernière offre faite aux souscripteurs", informe Le Mandat. Après la libération définitive de Gbagbo par la CPI, "le juge italien, Cuno Tarfusser, explose", croit savoir Le Temps. "Je ne suis pas surpris de ce verdict", déclare le président de la chambre de première instance, avant d'ajouter : "Il n'y a pas de preuves contre Gbagbo. C'était une affaire politique." Ainsi se ferm la titrologie de ce jeudi 15 avril.




Afficher les commentaires
Articles les plus lus