Chambre nationale des métiers : Où vont les 300 millions FCA de l'État ?

Par K. Richard Kouassi
Publié le 15 April 2021 à 11:00 | mis à jour le 15 April 2021 à 11:00

Bientôt un audit à la Chambre nationale des métiers. L'information provient du ministre de la Promotion des PME, de l'Artisanat et de la Transformation du secteur informel. Félix Anoblé l'a annoncé le mercredi 14 avril 2021 au cours d'une visite dans les locaux de ladite structure, comme le confirme Le Nouveau Réveil.

Félix Anoblé lance un audit à la Chambre nationale des métiers

Nommé à la tête du ministère de la Promotion des PME, de l'Artisanat et de la Transformation du secteur informel, Félix Anoblé refuse de perdre du temps. En effet, lors d'une visite à la Chambre nationale des métiers, ce titulaire d'une licence en droit a annoncé un audit. Le ministre ivoirien a pris cette décision après une doléance des artisans. Ces derniers ont souhaité que la hausse de la contribution de l'État.

Cet audit devrait permettre à Félix Anoblé de cerner les besoins des artisans. Le ministre de l'Artisanat veut aussi comprendre pourquoi es 300 millions de francs CFA alloués à la Chambre des métiers sont insuffisants. Il pourra ainsi avoir des éléments pour une présentation au Conseil des ministres, a-t-il expliqué.

"C’est l’audit qui nous permet d’avoir ces éléments techniques"

Félix Anoblé a tenu un langage franc face à ses interlocuteurs. "Vous êtes d’accord avec moi que quand on vous donne quelque chose et que ce n’est pas suffisant, il faut avoir des éléments techniques pour le dire et c’est l’audit qui nous permet d’avoir ces éléments techniques", a ajouté le député de San Pedro", a-t-il poursuivi.

Par ailleurs, il a annoncé les états généraux de la Chambre nationale des métiers. L'objectif est de redynamiser la structure. "J’ai parlé d’états généraux parce que vous savez très bien que l’artisanat, c’est l’un des cœurs de l’emploi en Côte d’Ivoire. Il regroupe à peu près 245 métiers", a-t-il justifié. Pour lui, cela est suffisant pour créer des emplois et résorber le chômage dans notre pays.




Afficher les commentaires
Articles les plus lus