Hamed Bakayoko : Une autre cérémonie pour le repos de son âme

Par Dreyfus polichinelle
Publié le 15 April 2021 à 13:12 | mis à jour le 15 April 2021 à 13:12

Décédé le 10 mars à Fribourg en Allemagne, Hamed Bakayoko continue de marquer les esprits. La cérémonie du 40e jour se tiendra, le 18 avril prochain , pour le repos de l'âme de l'ancien Premier ministre.

Hamed Bakayoko, la cérémonie du 40e jour à Séguéla, le dimanche

La Côte d'Ivoire tout entière continue de pleurer Hamed Bakayoko. Le Premier ministre ivoirien est en effet passé de vie à trépas des suites d'un cancer fulgurant. Ce décès du Chef du gouvernement de Côte d'Ivoire intervient après celui de son prédécesseur, Amadou Gon Coulibaly.

Alassane Ouattara, chef d'État ivoirien, qui vient ainsi de perdre son autre fils, a décrété 8 jours de deuil national. Le Golden Boy, député de Séguéla et maire d'Abobo à eu droit à des hommages de la Nation ivoirienne. Les artistes ivoiriens et africains ont organisé une veillée artistique en l'honneur de leur mécène.

Après la levée de corps à Abidjan et le transfert de la dépouille dans le Nord ivoirien, Hamed Bakayoko a eu droit à une prière à la grande mosquée de la capitale du Worodougou. Avant d'être inhumé, le vendredi 19 mars, dans la stricte intimité familiale.

Le dimanche 21 mars a eu lieu la cérémonie du septième jour. C'était au stade de la commune d'Abobo. Après toutes ces ponctuations, une autre cérémonie religieuse se profile à l'horizon. Il s'agit de la cérémonie du quarantième jour. Elle est prévue pour ce dimanche 18 avril à Séguéla.

En ce mois de ramadan, les guides musulmans prieront à nouveau pour le repos de l'âme du désormais ancien ministre de la Défense.

Hambak, une grosse perte pour la Côte d'Ivoire

maitre artificier de la réconciliation, Hamed Bakayoko avait conduit les discussions politiques au sein de la classe politique ivoirienne. Commis par la présidence de la République, Hambak avait rassemblé autour d’une table, à la Primature d’Abidjan Plateau, des membres du gouvernement ivoirien, le rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) de l’ex-président Henri Konan Bédié, Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (EDS, plateforme de l’opposition proche de l’ex-président Laurent Gbagbo, fondateur du Front populaire ivoirien (FPI) et bien d’autres partis politiques de l’opposition, ainsi que la société civile, afin d’accorder leurs violons sur le processus de la réconciliation nationale. Ces discussions ont permis l’apaisement de la situation sociopolitique en Côte d’Ivoire.

Le retour de l’ancien chef d’État, Gbagbo Laurent, après son acquittement à la CPI, était également sur la table d’Hambak. Toute la scène politique ivoirienne connaissait bien Hamed Bakayoko, qui ne s’imposait aucune limite pour parler à ses compatriotes. C’est à juste titre que les Ivoiriens le rendent bien à ce quinquagénaire, qui a vécu comme une étoile filante. mais




Afficher les commentaires
Articles les plus lus