Adjamé : Le maire annonce une vaste opération de déguerpissement

Par K. Richard Kouassi
Publié le 16 April 2021 à 12:10 | mis à jour le 16 April 2021 à 12:10

Soumahoro Farikou, maire d'Adjamé, annonce un déguerpissement dès le mardi 20 avril 2021. Le premier magistrat de la commune veut libérer tous les trottoirs illégalement occupés.

Adjamé : les trottoirs bientôt libérés

Dans une note adressée aux commerçants occupant tous les trottoirs du domaine public communal, Soumahoro Farikou informe qu'une opération de déguerpissement aura lieu dès le 20 avril 2021. Le maire d'Adjamé "porte à la connaissance de l’ensemble de ses administrés repartis sur les dix-neuf (19) quartiers, qu’il entreprendra très bientôt une opération de libération de tous les trottoirs illégalement occupés". Soumahoro Farikou veut donner la possibilité aux piétons de circuler.

Le maire d'Adjamé demande "à tous les commerçants concernés de prendre toutes les dispositions utiles pour libérer les emprises". Dans le cas contraire, les services techniques de la mairie, appuyés par les forces de l'ordre, se verront dans l'obligation de les déguerpir.

L'épineux problème du boulevard Nangui Abrogoua

En août 2019, les autorités municipales avaient lancé une opération de déguerpissement du boulevard Nangui Abrogoua. La mairie a chassé les commerçants installés sur ladite voie. Soumahoro Farikou avait décidé de résoudre l'épineux problème de la célèbre rue. Il avait même obtenu le soutien des chefs traditionnels Ébrié. Conduits par N'goba Simon, chef du village d'Abidjan Adjamé, ils avaient affiché leur soutien au maire. Le maire a salué l'initiative des chefs traditionnels Atchans. Après l'opération, la rue principale d'Adjamé avait fière allure. Cependant, le désordre a vite refait surface.

Anne Désirée Ouloto, alors ministre de la Salubrité, de l'Environnement et du Développement durable, avait lancé l'offensive pour la libération du boulevard Nangui Abrogoua. Ce que nous avons découvert comme désordre, comme déchets en tout genre était inimaginable. Nous avons été surpris et choqués, mes collaborateurs et moi…plus jamais, nous ne devons retrouver ce niveau d’insalubrité ici à Nangui Abrogoua", a-t-elle dit lors d'une visite à Adjamé en 2017.

 




Afficher les commentaires
Articles les plus lus