FIF: Alafé Wakili tire à boulets rouges sur le Comité de Dao Gabala

Par Mael Espoir
Publié le 16 April 2021 à 13:16 | mis à jour le 16 April 2021 à 13:16

Alafé Wakili, directeur général de Totem Communication, société éditrice du journal L’Intelligent d’Abidjan, s’est prononcé sur l’installation d'un Comité de normalisation à la FIF (Fédération ivoirienne de football).

Alafé Wakili: ‘’Un comité de normalisation n’a pas de légitimité durable pour faire un certain nombre de choses‘’

Dans une interview accordée au quotidien L’Expression ce vendredi 16 avril 2021, Alafé Wakili dit ce qu’il pense du Comité de normalisation de la FIF, récemment installé par la FIFA, en raison du blocage du processus électoral devant aboutir à l’élection du successeur de feu Sidy Diallo.

‘’ J’estime déjà que le chronogramme et l’agenda qui ont été donnés, ne sont pas les bons. Il aurait fallu, à mon avis, faire de la question électorale la priorité. Alors que c’est la question de la reprise du championnat qui a été une priorité. Un comité de normalisation n’a pas de légitimité durable pour faire un certain nombre de choses. Le championnat a repris aujourd’hui sans grand changement‘’, observe le directeur général de Totem Communication, société éditrice du journal L’Intelligent d’Abidjan. Pour Alafé Wakili qui vient de mettre en place Totem Omnisports, un Comité de normalisation n’est pas la bienvenue à la FIF.

"Ce n’est pas une bonne posture que d’avoir décidé d’une normalisation ! La normalisation n’est pas utile ! On pouvait s’en passer tout simplement", déclare-t-il. Pour l'époux de l'animatrice télé, Nahomi Alafé, ‘’ce qui aurait été utile, c’était d’avoir la force et le courage de trancher les questions de fond. Au lieu de toucher les questions de procédure et les questions de forme, les questions de fond (dont on a un début de solution aujourd’hui avec le cas de l’Africa), devraient être tranchées. Par exemple, selon les habilitations et les règlements qui sont légitimes pour certifier ou dire qui est le président de l’Africa ! Si c’est Alexis Vagba, donc c’est fini! Didier Drogba n’a pas eu mandat de l’Africa‘’, a lâché le journaliste-écrivain, analyste politique et désormais homme d'affaires.




Afficher les commentaires
Articles les plus lus