RDC: De violentes manifestations contre l'insécurité font 14 morts

Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 16 April 2021 à 22:04 | mis à jour le 16 April 2021 à 22:04

En République démocratique du Congo (RDC), de violentes manifestations contre l'insécurité dans la province du Nord Kivu, ont fait au moins 14 morts.

RDC : Le calme revient progressivement dans les villes du Nord-Kivu

En RDC, les violences signalées dans les localités Buhene, Turunga et Kihisi le week-end dernier et en début de cette semaine, ont fait au moins 14 morts, selon le communiqué officiel publié ce vendredi 16 avril 2021 à l’issue du conseil des ministres, présidé par le gouverneur du Nord-Kivu, Carly Kasivita.

10 jours après les violentes manifestations contre l'insécurité grandissante dans cette localité du pays, les autorités provinciales notent le retour à une certaine accalmie dans les régions de Goma, Butembo et Beni ainsi que dans le territoire de Nyiragongo. Les membres du conseil ont par ailleurs appelé la population au calme et à ne plus prêter oreilles aux tireurs des ficelles.

"Le gouverneur de province a exprimé sa satisfaction à l’endroit des compatriotes à travers la province, plus particulièrement à ceux du territoire de Nyiragongo et de la ville de Goma pour avoir accepté de revenir à la raison, en abandonnant les échauffourées qui étaient sur le point de paralyser les activités en province.

Concernant la ville de Goma dans sa partie Nord, à la lisière avec le territoire de Nyiragongo, le bilan provisoire des échauffourées fait état de 14 personnes tuées, 53 blessés, plusieurs maisons pillées et plus de 35 maisons incendiées".

"À cet effet, le conseil appelle toute la population au calme et informe l’opinion que les jeunes qui se sont constitués en gangs, peu importe leurs communautés, qu’ils sachent que la justice est à pied d’œuvre pour se saisir de leur cas et ainsi restaurer l’autorité de l’État", a dit Jean-Bosco Sebishimbo, ministre provincial de la sécurité, ordre public et porte-parole du gouvernement provincial du Nord-Kivu.

"Les activités reprennent progressivement"

Les autorités provinciales souhaitent par ailleurs que tous les semeurs et instigateurs des troubles dans cette partie de la province, soient retrouvés et punis sévèrement conformément aux lois de la République. Les activités socio-économiques ont repris timidement le mercredi 14 avril 2021 à Buhene et environs après 72h de violences causées par les manifestations anti-MONUSCO et ayant causé mort d’hommes et des incendies d'habitations. Les familles ayant fui les villages regagnent progressivement leurs habitations.




Afficher les commentaires
Articles les plus lus