Super Ligue: Le sort de Sadio Mané, Mahrez, Aubameyang et les africains

Par Eugène SAHI
Publié le 20 April 2021 à 18:49 | mis à jour le 20 April 2021 à 18:49

L'UEFA a confirmé, lundi, que les joueurs des clubs participants à la Super Ligue seraient "bannis" de leurs sélections nationales. Pour eux, pas de Coupe du monde ni d'Euro. Alors, quelles conséquences pour les sélections africaines de football.

Ce qui va arriver aux joueurs africains de la Super Ligue

Au moins 12 des plus grands clubs de foot européens dont le Real Madrid, Liverpool, Manchester United ou encore la Juventus, ont accepté de snober la Champion’s League pour participer à la nouvelle European Super League (ESL).

Le président de l'UEFA Aleksander Ceferin a réagi lundi en conférence de presse pour riposter après l’annonce de la création d’une Super Ligue. Ceferin a menacé de bannir des sélections nationales les joueurs des clubs concernés (trois espagnoles, trois italiennes et six anglaises).

Dès le mois de janvier, la FIFA avait brandi la même menace dans un communiqué signé par toutes ses confédérations, dont la Confédération africaine de football (CAF). Dans un tel contexte, plusieurs joueurs évoluant dans ces clubs pourraient ne pas être autorisés à jouer la prochaine Coupe d’Afrique des nations CAN 2021 au Cameroun:

Les joueurs “ne seront pas sanctionnés en sélection”

En effet, la CAN 2021 risque de se dérouler sans Sadio Mané, Riyad Mahrez, Hakim Ziyech, Pierre-Emerick Aubameyang ou encore Mohamed Salah.

Mais à en croire Florentino Pérez, président du Real Madrid et de la Super Ligue, ces “footballeurs peuvent être tranquilles, cela n’arrivera pas”.

«La loi nous protège. Nous n’allons pas entrer dans les questions juridiques. C’est impossible. (…) Les footballeurs peuvent être tranquilles, cela n’arrivera pas. Ils ne seront pas sanctionnés en sélection. C’est la confusion de ceux qui contrôlent les monopoles», a assuré l’Espagnol lundi soir pour l’émission El Chiringuito.

Alors que la FIFPro, le syndicat mondial des joueurs, est déjà monté au créneau, le célèbre avocat Jean-Louis Dupont estime effectivement que le droit européen protège les internationaux concernés.

«Une telle déclaration commune de la FIFA et de ses six confédérations est, au regard du droit européen de la concurrence, une décision d’associations d’entreprises, qui viole frontalement le droit de la concurrence puisque cette décision a pour objectif d’empêcher la création d’une compétition footballistique concurrente», a affirmé le Belge dans les colonnes de L’Equipe.

«On interdit à un certain nombre de clubs (qui sont des entreprises) de créer un produit nouveau et de le mettre sur le marché. (…) La seule menace de les exclure pourrait tomber sous le coup du droit européen de la concurrence». Chaque camp étant persuadé de se trouver dans son bon droit, ce litige risque de se terminer devant les tribunaux en l’absence de dialogue…

Super Ligue, une situation désastreuse pour la France, L’Espagne et l’Angleterre

En revanche, l’équipe de France serait très fortement pénalisée, notamment au milieu de terrain. Paul Pogba (Manchester United) et N’Golo Kanté (Chelsea) évoluant tous deux en Angleterre, sans compter Adrien Rabiot qui joue à la Juventus Turin, l’un des rares clubs italiens, à être engagé dans la Super League.

La situation est nettement plus inquiétante pour d’autres sélections majeures, telles l’Angleterre et l’Espagne, qui se retrouveraient décimées. Et compteraient finalement assez peu de rescapés, contrairement à l'Allemagne, dont la plupart des joueurs qui constituent le onze de départ évoluent en Bundesliga, notamment au Bayern Munich. Sachant que les clubs allemands ont refusé la Super League.




Afficher les commentaires
Articles les plus lus