Burkina: Présidentielle 2020, Diabré propose un comptage "manuel" des voix

Zéphirin Diabré s'oppose au comptage informatique des voix
Par Jean-Marc Bouazo
Publié le 21 février 2019 à 12:51 | mis à jour le 21 février 2019 à 12:51

Zéphirin Diabré, le chef de file de l’opposition politique au Burkina, a proposé mercredi, un comptage "manuel" des voix pour la présidentielle de 2020, rejetant toute idée de "comptage informatique", après une rencontre avec e représentant spécial du secrétaire général des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel Mohamed Ibn Chambas.

Zéphirin Diabré s'oppose au comptage informatique des voix

"Nous serons vigilants sur le mode de comptage des voix, nous n’accepterons pas un comptage informatique", a affirmé M. Diabré, face à la presse après la rencontre.

Pour lui, "il est bon" d’opter pour "un comptage manuel quelque soit le temps que cela va prendre".

Le chef de file de l’opposition s’est dit "inquiet de ce que seront les conséquences de la situation sécuritaire sur la tenue des élections".

Il a demandé à L'ONU de "conseiller le gouvernement ", car "il faut que tout soit mis en œuvre pour que quelqu'un ne vienne pas nous dire que des zones sont occupées, on ne peut pas voter".

M. Ibn Chambas qui a jugé "utile" cet échange avec l’opposition pour connaître "ses préoccupations".

"Il est temps de commencer les discussions et voir comment les Nations unies peuvent rapprocher les points de vue et créer un consensus large autour des préparatifs" de l’élection.



Articles les plus lus