Titrologie : Revue de la presse ivoirienne du 14 septembre 2019

Titrologie : Revue de la presse ivoirienne du 14 septembre 2019
Par K. Richard Kouassi
Publié le 14 septembre 2019 à 09:11 | mis à jour le 14 septembre 2019 à 09:47

Dans la titrologie du samedi 14 septembre 2019, la presse ivoirienne traite du sommet de la CEDEAO (Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'ouest) au Burkina Faso. L'actualité est également marquée par le meeting de l'opposition qui se tient ce jour au Parc des sports de Treichville.

Titrologie, sommet CEDEAO et meeting de l'opposition en couverture

Un sommet de la Communauté économique et indépendante de l'Afrique de l'ouest (CEDEAO) portant sur la lutte contre le terrorisme se tient à Ouagadougou, au Burkina Faso, le samedi 14 septembre 2019. Dans sa livraison de ce jour, Fraternité Matin situe les "enjeux du Sommet de Ouaga". La titrologie du journal pro-gouvernemental nous fait savoir que dans le cadre du financement au développement, "la Côte d'Ivoire et la Banque mondiale revisitent les projets". La retraite internationale de Serey Dié n'a pas échappé à notre confrère qui titre : "Serey Dié dit adieux aux Eléphants."

Dans une interview accordée à Le Patriote, Imbassou Ouattara, cadre du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), s'attaque aux opposants ivoiriens. Pour ce fidèle d' Alassane Ouattara, "l'opposition est un regroupement de perdants". Le média proche du pouvoir des houphouëtistes nous apprend que relativement à la gouvernance dans les établissements scolaires, le ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement technique et de la Formation professionnelle annonce que bientôt les paiements de frais COGES se feront en ligne. Le présumé coupable du meurtre du Mdl Anderson Tiékou a été appréhendé, ajoute le confrère.


Pour sa part, Le Nouveau Réveil rappelle que toute l'opposition ivoirienne se retrouve au Parc des sports, ce matin. "La grand'messe ce matin à Treichville !", note le journal. Le média affiche également à sa Une une lettre ouverte de Ange Dagarret à Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié. "C'est le temps de votre sursaut d'orgueil pour sauver la Côte d'Ivoire", déclare-t-il.



Facebook
Twitter
email
Whatsapp