CPI : La visite qui a fait pleurer Charles Blé Goudé à La Haye

Charles Blé Goudé ou le pèlerinage des Africains à Scheveningen

Charles Blé Goudé, président du COJEP
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 22 octobre 2019 à 12:34 | mis à jour le 22 octobre 2019 à 14:15

Dans l'interview accordée à une chaîne de télévision burkinabè la semaine dernière, Charles Blé Goudé est revenu sur la visite d'une Congolaise qui l'a totalement bouleversé. Le Président du Cojep raconte que cette dame, malgré sa récente opération, est venue jusqu’à la prison de Scheveningen pour le voir.

Charles Blé Goudé ou le pèlerinage des Africains à Scheveningen

En liberté sous conditions depuis le 1er février 2019, Charles Blé Goudé vit dans un Hôtel à La Haye, contrairement à son mentor, Laurent Gbagbo, qui est dans sa résidence à Bruxelles. L'ancien leader des jeunes patriotes ne s'en offusque pour autant pas. Mieux, il continue de recevoir visite sur visite à La Haye. Amis, parents, connaissances, collaborateurs, journalistes et autres visiteurs anonymes se bousculent au portillon pour rencontrer l'ancien pensionnaire de la prison de Scheveningen.

D'ailleurs Charles Blé Goudé avoue que la difficulté qu'il avait en prison, c'était celle de s'établir un programme de réception, tant ses visiteurs venaient de partout pour lui témoigner leurs soutien et compassion. Cependant, de toutes ces visites, il y en a une qui l'a particulièrement marqué.

Face aux journalistes burkinabè venus l'interviewer, l'ancien ministre de la Jeunesse de Laurent Gbagbo a relaté ainsi les faits : « J’ai reçu une dame congolaise, qui a quitté le Canada et qui est venue me visiter. Au moment où on devait aller prendre le café, j’ai vu qu’elle boitillait. Je lui ai dit "Madame, y’a-t-il un problème ?" Nous étions un vendredi. Elle me dit "Oui, il ya deux ans que je cherche à vous voir. Et la CPI ne m’avait jamais répondu. Je vis au Canada, je suis venue à Bruxelles pour donner un rein à mon frère qui a un problème de rein. C’est quand j’étais dans la salle d’attente que j’ai eu le message de ce que ma visite de vous visiter a été acceptée. J’ai subi une opération mardi, je suis venue vous voir aujourd’hui. Je ne pouvais pas laisser cette occasion." »

Ému par ce témoignage, le leader du Cojep indique qu'il n'a pu se retenir. « J’ai eu la chair de poule. Je dis bien une dame que je ne connais ni d’Adam ni de Ève. » Puis il ajoute : « Ce sont tous ces Africains, tous ces Ivoiriens que je ne connais pas, qui, dans le froid, dans l'hiver rigoureux, dans la neige, qui sont venus nous visiter. Je suis fier d'eux. Je reçois la visite de proches, d'Africains qui continuent de nous visiter, de nous soutenir. »


Acquitté de crimes de guerre et crimes contre l'humanité, Charles Blé Goudé espère rentrer en Côte d'Ivoire au plus vite pour prendre part au processus de réconciliation dans son pays.



Facebook
Twitter
email
Whatsapp