Retour de Gbagbo et Blé Goudé: Bédié frappe du poing sur la table

Henri Konan Bédié, nouvel avocat de Laurent Gbagbo

Bédié exige le retour de Gbagbo au pays
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 20 octobre 2019 à 08:30 | mis à jour le 20 octobre 2019 à 08:30

Le retour en Côte d'Ivoire de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé est devenu une priorité absolue au point où Henri Konan Bédié ne cesse de le réclamer à chacune de ses sorties. Le Président du PDCI en a fait une exigence lors du meeting de ce samedi 19 octobre à Yamoussoukro.

Henri Konan Bédié, nouvel avocat de Laurent Gbagbo

De la crise postélectorale de 2010-2011 à douze mois de l'élection présidentielle de 2020, beaucoup d'eau a coulé sous le pont. Aussi, dans la recomposition actuelle du paysage politique ivoirien, les alliés d'hier deviennent les adversaires d'aujourd'hui, et vice-versa.

En effet, Henri Konan Bédié est en passe de créer une plateforme non idéologique de l'opposition après son divorce d'avec Alassane Ouattara.

Le Président du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI) s'est donc tourné vers Laurent Gbagbo, fondateur du Front populaire ivoirien (FPI), en vue de former cette nouvelle coalition politique.

C'est dans cette dynamique que le Sphinx de Daoukro s'était envolé pour Bruxelles, fin juillet dernier, pour une visite fraternelle au Woody de Mama. Leurs lieutenants avaient par ailleurs organisé un meeting conjoint au Parc des Sports de Treichville, mi-septembre dernier.

Lors du meeting en hommage à Félix Houphouët-Boigny, fondateur du PDCI, à Yamoussoukro, capitale politique et administrative de la Côte d'Ivoire, Henri Konan Bédié a réitéré sa volonté de voir l'ex-Président Gbagbo et son ministre de la Jeunesse rentrer en Côte d'Ivoire illico.


Dans son allocution devant des milliers de militants, Bédié a alors exigé la « libération des prisonniers politiques civils et militaire », avant d'insister sur le « retour de Laurent Gbagbo et Blé Goudé ».

A un an de la Présidentielle de 2020, les différents acteurs politiques sont sur le terrain pour battre le rappel de leurs militants et s'attirer le maximum de citoyens pour rafler le prochain scrutin présidentiel.



Facebook
Twitter
email
Whatsapp