Titrologie: Revue de presse ivoirienne du jeudi 16 janvier 2020

Titrologie : Revue de la presse ivoirienne  du jeudi 16 janvier 2020
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 16 janvier 2020 à 08:50 | mis à jour le 16 janvier 2020 à 08:57

Titrologie. Les journaux ivoiriens traitent des sujets très variés dans leurs parutions de ce jeudi 16 janvier 2020. La grâce présidentielle accordée par le chef de l'Etat Alassane Ouattara apparait notamment de façon reccurente à la Une de quelques tabloïds.

Titrologie : Alassane Ouattara, Guillaume Soro et Kah Zion à la Une des journaux ivoiriens

A l'issue du conseil des ministres du mercredi 15 janvier 2020, 3155 prisonniers coupables de délits mineurs ont en effet bénéficié de la grâce du président Alassane Ouattara.

Une action qui semble être diversement interpretée par la presse ivoirienne. "Ouattara accorde une grace collective à 3155 prisonniers", informe La Gazette.

Sur le même sujet, Notre voie attire l'attention sur les détenus militaires et politiques une fois encore ignorés par Ouattara. "Ouattara ignore encore les prisonniers politiques et militaires", écrit le confrère.

Le Temps, proche de Laurent Gbagbo, sera encore plus critique. "Ouattara libère les délinquants et ignore les politiques", pointe à sa manchette le journal.

L'actualité, c'est aussi l'affaire Guillaume Soro cristallise la situation socio-politique depuis le lundi 23 décembre 2019. "Des documents compromettants volés au siège de GPS", informe le Temps.

"Interpol blanchit le président de GPS", fait savoir Générations Nouvelles. Revélant au passage un secret du défunt Colonel Major Wattao sur Guillaume Soro.

L'Expression, proche du RHDP quant à lui, fait l'écho, à sa Une des propos de la méga star ivoirienne du reggae, Alpha Blondy, concernant le chemin politique emprunté par l'ancien patron du Parlement ivoirien.


"Le chemin emprunté est maladroit et dangereux pour lui", relate le confrère. A propos de la CEI, le Nouveau reveil attire l'attention sur une fraude programmée que preparerait le régime Ouattara.

"529 CEI locales et 20 pour l'opposition Affi", affiche le confrère à sa manchette. La manoeuvre suspect d'un drone au domicile du maire PDCI de Toulepleu, Denis Kah Zion, a également attiré l'attention de la presse ivoirienne.

Ainsi pointe à sa manchette Le Nouveau Reveil: "Un drone suspect a survolé le domicile de Kah Zion". "Tentative d'intimidation de l'opposition : Kah Zion dénonce une autre menace sur sa sécurité", indique le Quotidien d'Abidjan.