Titrologie: Revue de la presse ivoirienne du vendredi 10 juillet 2020

Titrologie: Revue de la presse ivoirienne du vendredi 10 juillet 2020
Par Mael Espoir
Publié le 10 juillet 2020 à 08:20 | mis à jour le 10 juillet 2020 à 09:19

La titrologie ou la revue de presse de ce vendredi 10 juillet 2020 est largement dominée par le décès du Premier ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly.

Titrologie: La mort d'Amadou Gon au coeur de l'actualité de ce vendredi

Quelques jours seulement après son retour à Abidjan après deux mois passés en France pour des soins médicaux, le Premier ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, a tiré sa révérence mercredi 8 juillet 2020 suite à un malaise survenu juste après le Conseil des ministres. Une triste nouvelle qui fait donc la Une de plusieurs journaux ce vendredi.

Fraternité Matin affiche à sa page d'ouverture ''Décès du Premier ministre : 8 jours de deuil national''. Le Jour Plus affiche à sa première page ''Décès du Premier ministre, l'hommage des Ivoiriens à Amadou Gon Coulibaly ''.

''Amadou Gon Coulibaly: Oui cet homme fut un grand'', peut-on lire à la Une de Le Patriote quand L'Intelligent d'Abidjan pointe à sa page d'ouverture: ''Ces hommages rendus de son vivant à titre ''costume'' au lion AGC''. L'Essor ivoirien relaie des propos du chanteur Alpha Blondy en hommage à Amadou Gon ''Tu es un homme de valeur ''.

Pour sa part, Le Nouveau Reveil affiche à sa Une: ''Après deux mois de contrôle médical à Paris, ce que cache le retour précipité du PM Gon à Abidjan''. Le Sursaut affiche à sa première page: ''Décès d'Amadou Gon Coulibaly, Ouattara et le Rhdp face à plusieurs inconnus''.

Soir Info mentionne à sa Une ''Après le décès du Premier ministre, mercredi, le poste de Gon Coulibaly déjà convoité. Ce qui s'est passé, hier à sa résidence, chez sa mère et au siège du Rhdp''.

L'Inter affiche à sa première page: ''24 heures après, des secrets sur la mort de Gon. L'alerte de la nuit du 7 juillet. Ce que Hamed Bakayoko et un cadre du palais ont fait''.


Notons que l'élection à la présidence de la FIF a également été abordée dans la titrologie de ce jour, notamment par le journal Supersport qui barre à sa Une: ''Commission électorale, vent de suspicion sur les juges des élections, quand la FIF viole son propre code électoral''.