Titrologie du 7 sept 2020: "Ouattara sort de l'Élysée les mains vides"

Titrologie du 7 sept 2020:
Par Mael Espoir
Publié le 07 septembre 2020 à 07:45 | mis à jour le 07 septembre 2020 à 07:45

La revue de presse ou la titrologie de ce lundi 07 septembre 2020 est légèrement dominée par la rencontre entre le président français Emmanuel Macron et le chef de l’État ivoirien Alassane Ouattara, qui a eu lieu vendredi dernier à Paris en France.

Alassane Ouattara et Emmanuel Macron au coeur de la titrologie de ce lundi

''Après un tête-à-tête avec Emmanuel Macron, Ouattara rentre bredouille à Abidjan'', s'exclame Le Belier Intrépide à sa Une. Le Nouveau Courrier pointe à sa page d'ouverture: ''Rencontre Macron-Ouattara à Paris, ça ne sent pas bon''. Même son de cloche pour Le quotidien d'Abidjan qui barre à sa Une: ''Parti chercher le soutien de Macron, pourquoi Ouattara est sorti de l'Élysée les mains vides''.

L'Essor Ivoirien, pour sa part, affiche à sa première page: ''Rencontre Ouattara-Macron, une autre victoire de Ouattara sur l’opposition''. Le Jour Plus indique à sa Une: ''Candidature de Ouattara à l’élection présidentielle, Emmanuel Macron brise le rêve de Bedié et consorts''. Le Matin barre à sa Une: ''Déjeuner de travail Macron-Ouattara à Paris, l’opposition essuie un camouflet politique et diplomatique''.

Notre Voie affiche à sa page d'ouverture: ''Invalidation de la candidature de Ouattara, le Fpi saisit le Conseil constitutionnel''. Le Nouveau Reveil mentionne également à sa page d’accueil: ''La requête en béton de Bédié et de Soro adressée, hier, au Conseil constitutionnel: rejettez la candidature de Ouattara non conforme à la Constitution et au code électoral''. Le Belier pointe à sa Une: ''Scrutin présidentiel, la candidature de Ouattara menacée''.

Plusieurs autres thèmes sont aussi traités dans la presse ce jour. ''A deux mois de la Présidentielle 2020, Banny : la Côte d'Ivoire ne donne pas le bon exemple'', affiche L'Inter qui rapporte également les propos de Charles Blé Goudé qui soutient qu'il ''nous faut reporter ce scrutin''. Quant à Générations Nouvelles, il mentionne à sa Une: ''Après le cardinal Jean Pierre Kutwa, un prêtre parle aux autorités du pays''.





Articles les plus lus